Kingdom's Gulf

Entrez dans l’Angleterre d'autrefois, entre riches familles et viles créatures qu'allez-vous choisir ? Le bien ou le mal ? Venez explorer toutes les facettes de se pays
 

Partagez | 
 

 Abby-lee Alka... ouaf (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abby-lee Alka

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : Dans la demeure de mon maître


Feuille de personnage
Age:: Bientôt seize
Profession:: Servante
Relations:

MessageSujet: Abby-lee Alka... ouaf (terminé)   Dim 1 Jan - 17:09

Abby-lee Alka


Personnage prédéfini: Oui [] Non [X]



Âge : Bientôt seize ans

Date de Naissance : Ce devait être un triste jour d'hiver, par une nuit de pleine lune au solstice.

Nationnalité : Maintenant Anglaise, mais je viens d'une colonie du nouveau monde.

Sexe : Question inintéressante... Féminin, non?

Orientation sexuelle : Cela ne concerne que moi.

Groupe : Famille Royale

Profession : Serviteur, mais vu comme je suis traitée... larbin? animal de companie ?


DESCRIPTIONS


Physique : ( 8 lignes minimum )

    De longs cheveux bleus ondulant jusqu'à mi-dos, masse lourde et tellement dure à coiffer... Et pourtant, elle ne les coupe que quand ils sont trop abimés. Pas vraiment qu'elle soit interressée par la mode du moment qui les veux longs, mais elle trouve que c'est plus féminin de les porter ainsi. Pas de cheveux attachés pour Abby-lee, toujours ceux-ci doivent rester lachés, ou alors juste quelques mèches nouées, afin de dégager sa vision et ses mouvements. Son visage, à moitié caché par une longue frange, laisse parfois transparaître deux yeux bleu océan, qui bien souvent vous dévisagent par en dessous, tant leur propriétaire ne veut pas qu'on les voit. Pourtant ronds et lumineux, ils n'ont strictement rien à se reprocher, mais c'est une question d'habitude.
    De petite taille, un mètre soixante et quelques poussières, elle reste frêle. Pas de cette fragilité qu'ont les demoiselles de bonne famille, non, elle, c'est sa musculature allongée qui lui apporte sa minceur, tout l'exercice qu'elle fait, et son métier de servante qui n'est pas de tout repos, notamment grâce à son maître.
    Pour se vêtir, rien de trop compliqué, les habits qu'on lui demande de porter, en général une tenue composée d'une chemise blanche et d'une robe suffisamment longue pour lui arriver à mi-mollets, quelques rubans sur les côtés, de la dentelle au col et aux manches... En tant que servante de la royauté, elle se doit de bien présenter, et ces habits simples mais élégants sont très efficaces pour cela.

    Particularités : ( ce qui le différencie des autres ) Abby-lee n'est pas... Pas tout à fait humaine, non. Mordu par une créature étrange quand elle était petite, il en a résulté qu'elle le devienne elle aussi. Et si quand on jette un bâton elle coure après, il ne faut pas s'étonner.


Caractère : ( 8 lignes minimum )

    Peu loquace est la première chose que l'on peut dire d'Abby-lle. La seconde est qu'elle fait preuve d'une timidité à toute épreuve, qui est fort handicapante dans toute conversation. La troisième est que c'est un loup. Le rapport? Et bien, elle a le comportement d'un chien fidèle avec son ou ses maîtres, auxquels elle ne désobéit pas et vers qui elle se tournera pour résoudre ses problèmes, ou en cas de danger. Quel gentil chien...
    Mais elle reste humaine aussi, et bien qu'une grande partie de son caractère soit dirigée par son statut de loup, elle possède un mental bien à elle. Sa trop grande timidité l'empêche de chercher à connaitre des gens, mais peu de choses échappent à son regard. Si elle ne parvient pas à s'exprimer, autant qu'elle puisse obtenir des informations sans avoir besoin de le demander.
    Habituellement calme, elle deviendra néamoins sur les nerfs et agressive si on envahit son territoire ou son espace vital. La toucher la fera reculer d'un bond, elle supporte très mal les contacts humains, et toucher ses cheveux ou sa fourrure, selon sa forme, est tout à fait hors de question.
    Les commentaires méprisants glissent en apparence sur elle, mais ils la toucheront violemment intérieurement, et elle risque de détester celui qui l'a roféré, bien que restant très polie et serviable. Mais dans ce cas, il ne faut pas éspérer avoir une attention plus que superficielle.




HISTOIRE



Histoire : ( 15 lignes minimum )

    Quel espoir reste-t-il, quand les envies nous quittent? Quand trop de douleur est passée, et que le vent du nord souffle, ravivant nos plaies déjà ensanglantées? Restent la solitude et la misère, d'une jeune fille s'en allant dans la neige. Son âge incertain, ses yeux pleins de larmes, et les engelures qui couvrent ses mains ne sont que la face visible de qui elle est. Car dans le silence de ses sanglots refoulés, transparait toute cette peine qu'elle cherche à cacher. Ses gestes maladroits, son pas saccadé, ses dents qui serrent sa lèvre à saigner, dans le seul but de ne pas éclater en sanglots, tant de choses si peu visibles quand on ne fait que croiser cette jeune fille, comme ce charretier dans son véhicule tiré par deux bœufs, et qui ne prête à la pauvre enfant qu'un discret regard, effrayé et méprisant. Car lui sait qui elle est. Peut-être même sait-il pourquoi elle est seule sur les routes, en ce jour d'hiver, sa pauvre robe en lambeaux n'arrivant pas à la réchauffer, triste. Et elle? Elle le sait sûrement aussi. Elle ne cherche pas même à attirer la pitié de cet homme, lui réclamer ne serait-ce qu'un morceau de pain ou de tissu. Son crime se traîne derrière elle comme une ombre, appesantissant chacun de ses pas, l'alourdissant de toute son horreur, et la faisant remarquer par tous. Car elle est bien connue dans les environs, cette jeune fille. Cela ne fait que quelques jours que les gens ont découvert son terrible secret et déjà, elle ne peux plus arriver dans les villages des environs sans sentir les regards haineux et méfiants des habitants. Quand elle regarde derrière elle, elle peut voir d'autres petits mendiants quémander vaillamment dans le froid, et obtenir des choses qui leurs paraissent plus grandes richesses encore que tout l'or du monde, mais elle... Elle ne tente même plus, elle connais les réponses, quand les portes s'ouvrent seulement, que les gens ne font pas de détours pour l'éviter." Non. Rien pour toi. Vas-t'en. Monstre." Mais a-t-elle choisi, elle, ces sobriquets et ces réponses? Pourquoi, par un détour du hasard, une seule promenade en forêt, doit-elle supporter cela? Ces instants, ou petite fille encore elle vivait choyée de ses parents, avaient-ils disparus à jamais? Noyés pour toujours dans les golfes de ses souvenirs, ils semblent pourtant destinés à ne jamais reparaitre. Qu'ils étaient paisibles ces jours heureux, que déjà elle ne voyait que cerclés de contours flous. Père était-il vraiment brun ? Mère... Comment étaient leurs visages? Elle ne s'en rappelait que difficilement. Quatre ans... Quatre ans déjà qu'elle parcourait les routes de cette colonie du Royaume d'Angleterre. Cinquante deux moments où elle avait dû changer de région, chassée de tous, pour une seule raison.
    La jeune fille s'assit un moment sous un arbre. Sous le tronc, la neige n'avait pu s'amonceler, elle était presque à l'abri. Ramenant ses jambes sous elle, elle plonge dans ses pensées. Si elle arrivait à somnoler, la journée passerait plus vite... Très vite, la jeune fille s'endort. Mais dans ses songes, un souvenir vient la hanter, encore et toujours.
    Elle se trouve dans une forêt. Seule. De la neige s'étale entre les arbres, mais dans ces contrées perpétuellement froides, la neige est présente tout l'an durant. Au siège d'un arbre, une masse de poils blancs est étalée sur les aiguilles de pins. Curieuse, la jeune fille s'avance. Ses cheveux bleus volent au vent, tandis que d'un geste elle s'approche de la créature blessée. Et au moment où elle va la toucher, un éclair blanc. Le loup qui était couché dans la neige se relève d'un bond, et d'un air menaçant, grogne. Et avant que l'enfant n'ai le temps de faire quoi que ce soit, un autre bond, et sous un cri d'Abby-lee, la créature saute à nouveau, et mord, griffe, déchirant la tendre chair enfantine, et s'enfuit, un peu de sang accroché a la fourrure. L'enfant reste là, par terre, et le vent redoublant d'intensité la borde de neige.
    La jeune fille sursaute sur son tronc d'arbre. Ce souvenir. Encore et toujours... Celui auquel elle n’échappera jamais, qui la suivra jusqu’à la fin de sa vie. Son dernier souvenir. Car, dès lors que le poison avait envahi ses veines, elle n'était plus rien. Les blessures qui balafraient son ventre et ses bras s'étaient infectées, distillant leur maladie partout dans son corps, cette maladie qui convertissait, transformait, dénaturait les cellules de la pauvre créature dans laquelle elle logeait, malgré tous les soins de ses parents et des médecins. Vingt jours durant, Abby-lee supporta le venin. Et au soir du vingtième jour, alors que la pleine lune se levait, un spasme déchira son corps. Puis un autre, et encore un autre. Et de ses blessures jaillissait un liquide noir et purulent, qui éclaboussait les murs alentours. Son corps se vidait de ses humeurs toxiques, dans un jaillissement épouvantable, qu'entouraient les cris de la jeune enfant. Un dernier spasme, puis plus rien. Le silence qui s’abat, emprisonnant dans son étau les parents et leur jeune enfant. Et dans la clarté de la lune qui baigne la pièce, arrosant de lumière le corps sans vie de la petite fille, un frémissement. Un pan de peau qui ondule, se couvrant de fourrure. Blanche comme une nuit d'hiver. Et l'oeil de la nouvelle créature qui s'ouvre, démontrant que ce qui a été peut changer. Car le loup qui se lève n'est pas la jeune fille qui était couchée. Son apparence certes à changé, mais la lueur de folie qui brille dans ses yeux n'a plus aucun rapport avec ce qu'elle était quelques secondes auparavant. La chose bondit, et bousculant les pauvres parents pétrifiés de terreur, s'enfuit dans la nuit.
    Quand le lendemain, Abby-lee se reveille dans la forêt, pensant avoir fait un mauvais rêve des vingt et un derniers jours passés, qu'elle n'est pas sa stupeur d'être accueillie au village par une armée de fourches et de torches. Ses parents mêmes ne veulent plus jamais la voir, non, cette chose n'est pas leur petite enfant, ce doit être un serviteur du Malin venu prendre son apparence pour les tuer jusqu'au dernier. Et la jeune fille ne peut que partir, sans explication de quiconque, ne pouvant se retourner sans croiser les regards haineux des villageois effrayés, comprenant sans doute peu à peu que ce qu'elle croyait inventé par son esprit s'était bien déroulé, cauchemar devenu triste réalité. Alors l'enfant se débrouilla. Dans les villes et villages près de son ancien chez elle, les rumeurs avaient circulé, elle ne pouvait pas se présenter aux premières maisons que déjà, on la sommait de partir. Mais dans les villes plus lointaine, personne ne la connaissait. Elle pouvait presque sans crainte arriver, commencer à mendier, ou demander du travail. Jusqu'à ce qu'elle se transforme devant témoins, ou qu'un voyageur de son passé vienne la dénoncer. Alors, la pauvre enfant devait fuir à nouveau, oublier le souvenir d'un endroit où dormir, reprendre la route sans tarder. Mourir, elle y avait songé à maintes reprises, mais toujours, le loup qui vivait à travers elle l'en empêchait, triste malédiction que de ne pouvoir aller contre son instinct. Car si Abby-lee continuait à être une jeune fille, elle n'en était pas moins un loup fluet, avec toutes ses envies et comportements étranges.
    Un jour, elle arriva à la mer. Le bâteau du port semblait lui tendre les bras, pauvre enfant rejetée, n'avait-elle pas droit à une autre chance sur l'ancien continent de ses ancêtres? Se cachant dans un coin de la cale, elle hiberna plus ou moins sous une bâche, se nourrissant discrètement des biscuits de voyages qu'elle réussissait à subtiliser, et gobant quelques rats quand la lune et ses maigres forces le lui permettaient. Et la jeune fille finit par arriver, quinze ans révolus, par un jour brumeux, elle pu contempler les terres où elle accostait. Descendre en cachette ne fut pas une mince affaire, mais elle s'en sortit un peu d'espoir revenu en elle. Personne ne la connaissait ici. Et personne ne devait connaître le secret qu'elle renfermait.
    Mais naïve et de peu d'experience malgré son triste passé, elle se laissa voir un jour par un homme. Effrayant, il dégageait une aura de peur telle qu'elle ne put s'empêcher de changer de forme et de découvrir les crocs, queue entre les jambes et prête à prendre la fuite si ses membres le lui permettaient. Tétanisée sur place, elle n'arrivait plus à bouger, même pas à se demander pourquoi elle était loup si loin de la pleine lune, dans cette forêt loin de beaucoup de choses. Le regard de l'homme avait pris une teinte à moitié amusée, et peut-être un peu étonnée, mais cette dernière nuance n'était presque pas détectable, et certainement pas pour la jeune fille terrifiée. S'approchant de la bête, l'homme avait esquissé un léger sourire moqueur et avait pris la parole, d'un ton qui avait failli faire déguerpir le loup.
    "Tiens tiens, mais qu'est-ce donc là? L'étrange créature que voilà..."
    Abby-lee avait eu la pressante envie de s'enfuir à toute vitesse, mais l'étrange homme semblait l'hypnotiser. Elle ne parvenait plus à réfléchir, plus même à faire agir son seul instinct qui lui commandait de deguerpir dans la seconde. A la place, elle se retransforma, tombant à genoux dans le même geste, pauvre créature à la merci de cet homme.
    "Je n'avais encore jamais vu de monstre comme toi... Tu es quoi, un genre de chien?"
    Elle avait baissé la tête, honteuse encore une fois de s'être laissée découvrir, honteuse de ce qu'elle était.
    "Marrant, tu avais l'air plus loquace quand tu grognais tout à l'heure."
    Un éclair étonné avait traversé le regard d'Abby-lee. Grognais? Comment ça, grognais? Un léger et frêle bruit avait certes envahit l'espace, mais ce n'étaitque le bruit habituel d'un loup effrayé. C'était donc ainsi qu'elle apparaissait aux yeux des gens. Agressive, alors qu'elle ne cherchait qu'à s'enfuir sans qu'on la voit.
    Baissant la tête plus encore si c'était possible, elle avait ensuite jeté un discret regard à l'effrayant homme, qui le lui avait soutenu.
    "Après tout, tu peux être utile... Une chose inconnue, c'est un atout contre les autres. "
    Qu'est-ce qu'il disait?
    "C'est une bonne idée. Je te prend à mon service. "
    Vu le temps qu'il employait, ce n'était pas une question, ni une proposition. L'instinct animal qui la commandait à ce moment la fit se lever et relever la tête. Dire qu'elle savais même pas qui il était, mais il parlait avec le ton des maîtres, et elle ne pouvait qu'obéir platement. Saleté d'instinct canin.
    "Tiens, mais il est obéissant le chien! Suis moi. On rentre."
    Et sans beaucoup plus d'explications,elle s''était retrouvée au service du prince du royaume, qui n'avait strictement aucune considération pour elle, et dont elle devait accomplir les ordres.



Famille:

    Personne. Pauvre jeune fille, elle a été chassée par ses parents...


Pouvoirs : ( pour ceux qui en ont )

    Loup-garou depuis pas mal d'années, elle peut se changer en... loup (vous êtes sciés, c'est dingue ça, tout est dans la dénomination!)lors de la pleine lune, ou, pour une raison inconnue, quand elle est près de son maître.


Test RPG

Spoiler:
 

VOUS ?



Pseudo/Surnom: Si vous voulez en donner un... Je n'en ai pas de particulier pour le moment ^^'

Age: Soyons fous! Seize ans et pas mal de dents pointues

Comment avez-vous trouvé le forum: Je me baladais de partenaires en partenaires et j'ai atterrit ici.

Niveau RP: Normalement pas trop mauvais, mais après faut voir...

Que pensez-vous du forum: Joli marron...

Remarques/Idées: Je ne sais pas...

Codes: validé par Nielle ♪



Dernière édition par Abby-lee Alka le Mar 10 Jan - 13:05, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia Maeda

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 15/11/2011
Age : 25
Localisation : En haut d'une tour à siffler de la vodka en attendant le retour de son Prince


Feuille de personnage
Age::
Profession::
Relations:

MessageSujet: Re: Abby-Lee Alka... ouaf   Dim 1 Jan - 18:02



Salutation et bienvenue sur le forum nouveaux petit larbin...euh je veux dire voisin ^^'

PS: Pour le surnom ma noble personne peut-en trouver un niark niark Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abby-lee Alka

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : Dans la demeure de mon maître


Feuille de personnage
Age:: Bientôt seize
Profession:: Servante
Relations:

MessageSujet: Re: Abby-lee Alka... ouaf (terminé)   Dim 1 Jan - 18:05

Merci à toi !
Hum... Pourquoi pas, si cela reste dans le raisonnable et logique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abby-lee Alka

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : Dans la demeure de mon maître


Feuille de personnage
Age:: Bientôt seize
Profession:: Servante
Relations:

MessageSujet: Re: Abby-lee Alka... ouaf (terminé)   Mar 10 Jan - 13:05

Double post, mais personne n'a rien vu...
Juste pour dire que j'ai terminé et que j'attend, validation ou critique avec impatience o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Invité †
Invité




MessageSujet: Re: Abby-lee Alka... ouaf (terminé)   Mar 10 Jan - 15:43

Donc déjà bienvenu.

Bon j'ai lus ton histoire et sa me va mon toutou uwu
Juste un détail je dis jamais bestiole XDDD
je dirais plus "monstre"mais ce n'est qu'un détail...
bref bonne validation x)
Revenir en haut Aller en bas
Nielle Naring
co-fondatrice
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 27/10/2011
Localisation : Quelque part dans le noir


Feuille de personnage
Age:: dix sept ans
Profession:: Future baronne...
Relations:

MessageSujet: Re: Abby-lee Alka... ouaf (terminé)   Mer 11 Jan - 10:17

Voilà, tu es validée,
Au plaisir de rp avec toi!

_________________


Petites roses aux doux pétales...
Une rose de ma tite soeur Gabri!

Une rose pleine d'épines de ce cher ami qu'est Alone...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Contenu sponsorisé †





MessageSujet: Re: Abby-lee Alka... ouaf (terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Abby-lee Alka... ouaf (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» [Ab] Allez quoi ! [Abby]
» La Waaagh d'Alka
» Hermione Granger ( terminée)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom's Gulf :: Là ou tous commence :: Présentations :: Validées-