Kingdom's Gulf

Entrez dans l’Angleterre d'autrefois, entre riches familles et viles créatures qu'allez-vous choisir ? Le bien ou le mal ? Venez explorer toutes les facettes de se pays
 

Partagez | 
 

 Une tranquille balade en forêt [pv July Lewis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arthur Bougainville

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 01/11/2011
Localisation : cloîtré dans son logis avec Elliot dans ses pattes =___=


Feuille de personnage
Age:: dans les 26 printemps
Profession:: jouer la comédie
Relations:

MessageSujet: Une tranquille balade en forêt [pv July Lewis]   Mar 27 Déc - 14:40

Aujourd'hui, Scarlet n'avait aucune représentation. Hier, il n'en avait pas eu non plus. Et avant-hier, idem. Bref, le comédien avait depuis bientôt 70heures utilisé toutes ses méthodes pour passer l'ennui. Il faut dire que l'extravagant personnage n'avait jamais été bien patient, et en plus ce chômage forcé l'exaspérait; toutes les conditions étaient réunies pour que le rouquin commence à faire des choses assez dangereuses pour les autres, comme par exemple balancer des fléchettes sur les passants, tirer au pistolet sur les pigeons ou envoyer des tasses en porcelaine de Chine par la fenêtre. Et si on l'empêchait, le pire pouvait advenir: qu'il perde patience et s'énerve pour une broutille. Qui ne se rappelait pas quand il avait fallu appeler la police pour l'empêcher de dépecer vivant le chien du concierge du théâtre qui aboyait un peu trop fort en répétition ?

Et donc, ses collègues s'étaient ligué, pendant qu'il était encore assez calme et malléable, pour l'envoyer se promener dehors, si possible le plus loin d'eux. Et c'est comme ça que Scarlet s'était retrouvé en ville, errant comme une âme en peine. La capitale, ses cris, ses bruits, sa population hétéroclite... tout cela fascinait le comédien, habitué à rester cloîtré dans son théâtre le plus clair de son temps, en partie parce que chacune de ses sorties au dehors se terminaient par une catastrophe. Mais les autres acteurs avaient pris le risque cette fois-ci, plutôt que subir les foudres directement de cet orage bouillonnant que ne tarderait pas à être Scarlet. Et donc Scarlet batifolait mollement dans Oxford. Sauf qu’il y batifolait depuis hier soir maintenant, et c’était la troisième fois qu’il croisait le même chien errant. Scarlet rêvait donc de dépecer ce canidé avec un scalpel rouillé, juste pour lui apprendre à ne pas se monter trois fois de suite devant lui.

C’est à ce moment qu’un des policiers décida de reconnaître l’énergumène qui avait fait du grabuge la semaine dernière, en balançant des couteaux par sa fenêtre, sous prétexte d’avoir raté le spectacle de cirque de la veille. Ni une ni deux, il attrapa le psychopathe et le mena jusqu’à la fin des habitations, avec prière de ne pas reparaître dans la cité avant la fin de son service, le tout accompagné de force menaces d’emprisonnements à perpétuité. Scarlet, un peu calmé par cet évènement soudain et incongru, consciencieusement se tourna dans le sens inverse de Oxford, et tomba sur la lisière de la forêt à l’arrière-plan. Chouette, une balade en forêt ! Cela lui permettrait de répéter son rôle dans Songes d’une nuit d’Été ! Scarlet cabriola et partit tranquillement vers le bois.

Malgré le début d’après-midi, le sol était mal éclairé et Scarlet devait faire de grandes enjambées parfois pour ne pas se prendre le pied dans une racine. L'heure n'était plus à sautiller, sinon c'était la chute assurée. La lumière, filtrée par les feuilles nombreuses, faisaient des ombres et des taches claires, qui désorientaient facilement le promeneur. Scarlet lui-même s’y retrouvait à peine. Malgré tout, ce petit bol d'air lui faisait du bien, lui si habitué à peu sortir. Il marchait tranquillement, écoutant les oiseaux, épiant les écureuils et autres petits habitants sylvestres, hilare. On aurait dit une petite fille en promenade. Il se prit même à chantonner, ne faisant pas du tout attention par où il passait, flânant paisiblement.

Et bientôt, il ne sut plus du tout où il était. Hagard, il finit par se retrouver dans une large clairière, sombre et accidentée. La forêt était devenu silencieuse, tous les oiseaux s’étaient tus. Scarlet frissonna ; l’hiver était là, et il était déjà fort étonnant que la neige ne soit pas encore tombée. Il hésitait entre la droite et la gauche. Ce vieux bouleau, il ne l'avait pas croisé tout-l'heure ? A moins que ce ne fut ce chêne ? Le jeune homme déglutit. Le temps avançait, cela faisait maintenant bien deux heures qu'il déambulait, et le soleil, avec ses jeux d'ombres et lumières, s'était déplacé lentement, bousculant les repères du début. Scarlet n'avait plus tellement envie de batifoler brusquement. Le vent s'était levé, et une brise glacée commençait à souffler, plaçant des nuages perfides devant le soleil si enjoué. Le paysage devenait de plus en plus hostile et le comédien commença à se demander ce qu'il avait trouvé de si réjouissant à se promener parmi l'humus, dans l'obscurité percée de quelques puits de lumière.

Un sinistre craquement de bois mort résonna par les bois, tout proche. Le comédien sursauta et espéra que ce n’était qu’une biche et non un énorme sanglier, ou pire, un monstre... De rares feuilles qui n'étaient pas encore tombées bruissèrent derrière lui. Lentement, Scarlet se retourna, voulant faire face à son potentiel agresseur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
July Lewis

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 12/12/2011


Feuille de personnage
Age:: 15 ans
Profession:: voleuse et errante à plein temps
Relations:

MessageSujet: Re: Une tranquille balade en forêt [pv July Lewis]   Sam 7 Jan - 16:12

En ce temps glaciale, July maudissait ses habits qui n’était pas suffisamment chaud pour supporter ce froid qu’elle n’aimait pas du tout. Enfin il neigeait pas pour le moment, et ca elle préférait. Du coup, elle allait faire ce qu’elle savait faire de mieux et qu’elle faisait pratiquement tout les jours : voler. Elle avança dans la ville, réfléchissant à si il était mieux de voler de l’argent aux gens qui passaient devant elle, ou bien directement des habits… Finalement elle opta pour la première solution.

Elle observa les gens autour d’elle, essayant de repérer une personne qui pouvait avoir pas mal d’argent, et qui était facile à voler. Quand elle trouva une femme portant des habits très élégants et qui avait un sac qui pouvait se prendre facilement, elle décida de la prendre en cible. Elle s’approcha déjà discrètement d’elle, voulant faire comme si de rien n’était, elle se mit à courir quand elle fut proche de cette femme en lui arrachant le sac. La dame ne comprit rien à ce qui se passait et la voleuse était maintenant loin, s’étant caché dans une ruelle sombre. Elle fut contente d’avoir réussis parfaitement son vol, et remercia ses aptitudes en courses dont elle était très fière.

Elle regarda à l’intérieur du sac, voyant dans le portefeuille beaucoup d’argent, ce qui la fit sourire, elle avait suffisamment de quoi acheter de nouveaux habits et peut être d’autres choses après. Oui si elle gardait un peu d’argent elle pourrait peut être se payer de la meilleurs nourriture que d’habitude.

July alla donc se chercher des habits, prenant une veste qui paraissait bien chaude, un haut à mettre en dessous, une jupe longue et des bottes. Tout ca pour un peu plus de la moitié de ce qu’elle avait volé, ca allait bien donc. Elle était toute contente de ses achats, qu’elle voulait porter le plus rapidement possible. Seulement, elle ne savait pas comment elle allait se changer aussi facilement dans cette ville, et réfléchit à comment faire.

Elle vu alors au loin la foret, et eu alors l’idée de s’y rendre afin de pouvoir se changer sans risque d’être vu par un homme, qui sait ce qui pouvait arriver si cela arrivait. Enfin bref, la rougeâtre s’y rendit tranquillement, et se balada dans cet endroit plutôt sombre, le peu de soleil qu’il y avait déjà dans la ville passant avec grande difficulté entre les arbres. Mais cela ne lui fit pas peur, tant qu’elle ne rencontrait pas un pervers. Elle trouva l’endroit idéale pour pouvoir mettre ses habits, une grande rangé d’arbre qui cachait bien ce qu’il y avait derrière, la cachette parfaite. Elle passa entre deux arbres malgré le peu d’espace, et prit ses nouveaux vêtements.

Une fois toute bien habillé, elle mit ses anciens habits dans son sac. Elle entendu alors des bruits de pas. Super, il y avait quelqu’un! Cette pensée était bien évidement ironique. Enfin bon, elle n’avait peut être rien n’a craindre si elle arrivait à partir sans être vue. La jeune fille avança alors dans les feuilles, se moquant du bruit qu’elle faisait. Elle voulut sortir ensuite de sa cachette quand elle fut un tout petit peu plus loin, et essaya de passer entre deux arbre. Mais par malheurs, elle se prit les pieds dans un caillou et tomba des façons les plus bêtes possibles, et se retrouva maintenant face à un homme qu’elle ne remarqua pas tout de suite, trop concentré à grimacer sur la douleur qu’elle venait d’avoir, traitant sa maladresse stupide.

- Tsss ca fait mal!

Ce fut après cette exclamation qu’elle prononça presque en criant qu’elle vu des pieds en face d’elle. Elle leva la tête, voyant alors une… Un homme? Oui, malgré ses cheveux encore plus long que les siens, il avait l’air quand même d’un garçon. Et puis ses vêtements aussi faisait de lui un homme. Elle fut vraiment honteuse à l’idée qu’il l’ai vu tomber ainsi, et se traita mentalement. Elle se releva rapidement, hésitant entre partir sans un mot, ou bien attendre la réaction de ce type. Finalement elle préféra voir ce qu’il allait faire, même si elle avait bien peur de le voir rire, ce qui allait directement l’énerver…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Bougainville

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 01/11/2011
Localisation : cloîtré dans son logis avec Elliot dans ses pattes =___=


Feuille de personnage
Age:: dans les 26 printemps
Profession:: jouer la comédie
Relations:

MessageSujet: Re: Une tranquille balade en forêt [pv July Lewis]   Mar 17 Jan - 19:12

La chose approchait.... La chose allait montrer son horrible apparence de.... gamine aux cheveux rouges ?? Non, c'était un piège, elle allait bondir sur Scarlet, c'était une horrible nymphe qui allait..... tomber mollement par terre ?

«Tsss ca fait mal !»

Ha bah non, c'était juste une adolescente. Celle-ci leva la tête, fit cette grimace sempiternelle, auquel Scarlet était si habitué, qui correspond au moment où les gens se demandent s'il est mâle ou femelle, ce bestiau à longue chevelure écarlate. Après un rapide aperçu de ses vêtements, la jeune demoiselle avait du opter pour sexe masculin. Enfin, espérons-le, sinon la conversation s'annonçait coriace ! Parce que Scarlet, bien remis de sa frayeur, se sentait d'humeur à converser. Elle se releva rapidement.

« Ca va demoiselle ? Vous ne vous êtes pas fait mal au moins ? »

Et comme la demoiselle ne semblait pas avoir de récit à raconter, et que Scarlet était d’humeur affable, il commença à monologuer, à peine sa réponse donnée.

« Une chute est si vite arrivée ! Il faut faire attention....Et cela peut être si dangereux de chuter ! Un mauvais coup, et direction l’hôpital sans tarder ! Mais les jeunes de nos jours, ils font si peu attention.... Tant de monde aux urgences, et si peu de moyens chez les médecins ! Vous comptez faire quoi plus tard demoiselle ? Vous n’êtes pas noble au moins ? Un noble qui tombe, c’est si comique ! Mais tout de suite, dès qu’il s’agit de quelqu’un du peuple, on crie au scandale... Je le sais, je suis acteur. Ou si vous préférez, je divertis la foule populaire, Je suis comédien de théâtre. Mais que dis-je, peut-on donc être comédien d’autre chose que de théâtre ici ? Peut-on donc être autre chose que soi dans ce monde si strict ? Ha, vous savez quelquefois, j’aimerais appartenir à la haute société, cela semble si facile chez eux ! Quelques brillants, quelques étoffes, et vous voilà estimé de toute la population.... Ha vraiment, être noble ! Vous aimez les nobles, vous ? Vous n’êtes pas une de ces révolutionnaires qu’on croise parfois, au moins ? J’ai entendu, dans ce pays en bazar qu’est la France, qu’ils voulaient bouter le roi hors de France ! Vous entendez, virer le monarque ! Mais qui va gouverner alors ? Le peuple ? Quelle idiotie ! Mais je ne vous froisse pas en disant cela n’est ce pas ? Non, vous n’êtes pas violente ! Vous êtes une gentille fille ! Que font vos parents ? Ho, ils ne sont pas morts au moins ? Ce serait indélicat de ma part dans ce cas.... Je vous prie de m’excuser ! Et sinon, vous faites quoi dans la vie ? Je vous l’ai déjà demandé ? Ha, vous étudiez, c’est ça ? Vous aimez le théâtre ? Je joue justement dans la prochaine représentation de Molière.... Vous aimez Molière ? Ha, brillant homme ! Et quel talent ! Il sait si bien écrire ! Mais trêve de bavardages, vous voulez une invitation ?»

Et pour clore sa charmante tirade, Scarlet sortit un carton coloré et froissé de sa poche, et le tendit à la pauvre jeune fille, qui n’avait pas pu placer un seul mot.

« Et sinon, mon nom c’est Scarlet, et vous ? Vous le verrez sur l’affiche devant le théâtre ! »

C’était décidé dans l’esprit de Scarlet, la jeune fille anonyme allait se faire une joie de venir. Elle allait venir, point. Et elle l’admirerait, point. Il ne pouvait en être autrement, voyons !

«Ha, et j’adore la couleur de tes cheveux ! Et tes yeux aussi, magnifiques..... Je suis heureux de t’avoir rencontré, l’inverse aurait rendu ma vie plus fade, je pense ! »

Non que Scarlet tenait à draguer une gamine de dix ans plus jeune que lui, simplement, il aimait faire des compliments. Sans réfléchir, bien sûr, que l’on puisse interpréter le moindre de ses propos autrement que dans le sens qu’il leur avait donnés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
July Lewis

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 12/12/2011


Feuille de personnage
Age:: 15 ans
Profession:: voleuse et errante à plein temps
Relations:

MessageSujet: Re: Une tranquille balade en forêt [pv July Lewis]   Mer 8 Fév - 11:26

Quelle situation ridicule... Elle se maudissait vraiment d'être tombé de cette façon, mais elle maudissait aussi cet homme d'être présent à ce moment la. Non ce n'était pas possible qu'elle puisse tomber en étant toute seule?! Enfin en tout cas, il n'avait pas l'air de vouloir se moquer d'elle, c'était déjà pas mal.

« Ca va demoiselle ? Vous ne vous êtes pas fait mal au moins ? »

Ah il s'inquiétait même pour elle. C'était gentil de la part d'une personne inconnue qui voit une gamine tomber... D'ailleurs ca faisait longtemps que on ne s'était pas inquieté pour elle, et ça lui faisait un peu plaisir. La dernière fois que elle avait entendu ce genre de question c'était avec son frère... Mais peu importe! Elle s'apprêta à répondre, le rassurer qu'elle allait bien et qu'il n'avait pas à s'en faire, mais elle n'eut pas le temps de placer un mot que il se remit à parler.

« Une chute est si vite arrivée ! Il faut faire attention....Et cela peut être si dangereux de chuter ! Un mauvais coup, et direction l’hôpital sans tarder ! Mais les jeunes de nos jours, ils font si peu attention.... Tant de monde aux urgences, et si peu de moyens chez les médecins ! Vous comptez faire quoi plus tard demoiselle ? Vous n’êtes pas noble au moins ? Un noble qui tombe, c’est si comique ! Mais tout de suite, dès qu’il s’agit de quelqu’un du peuple, on crie au scandale... Je le sais, je suis acteur. Ou si vous préférez, je divertis la foule populaire, Je suis comédien de théâtre. Mais que dis-je, peut-on donc être comédien d’autre chose que de théâtre ici ? Peut-on donc être autre chose que soi dans ce monde si strict ? Ha, vous savez quelquefois, j’aimerais appartenir à la haute société, cela semble si facile chez eux ! Quelques brillants, quelques étoffes, et vous voilà estimé de toute la population.... Ha vraiment, être noble ! Vous aimez les nobles, vous ? Vous n’êtes pas une de ces révolutionnaires qu’on croise parfois, au moins ? J’ai entendu, dans ce pays en bazar qu’est la France, qu’ils voulaient bouter le roi hors de France ! Vous entendez, virer le monarque ! Mais qui va gouverner alors ? Le peuple ? Quelle idiotie ! Mais je ne vous froisse pas en disant cela n’est ce pas ? Non, vous n’êtes pas violente ! Vous êtes une gentille fille ! Que font vos parents ? Ho, ils ne sont pas morts au moins ? Ce serait indélicat de ma part dans ce cas.... Je vous prie de m’excuser ! Et sinon, vous faites quoi dans la vie ? Je vous l’ai déjà demandé ? Ha, vous étudiez, c’est ça ? Vous aimez le théâtre ? Je joue justement dans la prochaine représentation de Molière.... Vous aimez Molière ? Ha, brillant homme ! Et quel talent ! Il sait si bien écrire ! Mais trêve de bavardages, vous voulez une invitation ?»

Sa première réaction fut de gros yeux à ce long monologue, la deuxième un regard un peu blasé tout au long des paroles de ce type. Elle se demanda d'ailleurs si la il n'était pas parti dans un délire et que si elle le voulait elle pourrait partir sans qu'il s'en rende compte. D'ailleurs elle commença à faire un pas à reculons mais une question qu'il posa la fit se figer. Ses parents... Bien sur que si ils étaient morts, sinon elle ne serait pas la toute seule à errer dans une forêt!

Elle essaya de ne plus y penser, écoutant les dernières paroles que cet acteur, oui elle avait tout écouté de ce discours, qui parlait de son métier. Mais elle et le théâtre... Disons que c'était peut être bien, mais elle n'avait jamais eu l'occasion de voir une seule pièce dans sa vie. En même temps une orpheline qui vit dans la rue qui se retrouvait dans un théâtre... Ce genre de chose n'arrivait jamais, c'est sur. D'ailleurs elle était surprise de voir un vulgaire carton qui autorisait les gens à pouvoir aller dans certains lieux être tendu devant elle.

« Et sinon, mon nom c’est Scarlet, et vous ? Vous le verrez sur l’affiche devant le théâtre ! »

Scarlet? C'était son vrai nom? Ba, si ca se trouve il s'agit de son nom d'acteur. Peut importe, au moins elle savait comment l'appeler. Et puis ce n'était pas un nom trop dur à mémoriser ou à prononcer, c'était bien. Elle attendit quelques secondes avant de savoir si elle pouvait enfin parler sans qu'elle soit coupé mais apparemment non.

«Ha, et j’adore la couleur de tes cheveux ! Et tes yeux aussi, magnifiques..... Je suis heureux de t’avoir rencontré, l’inverse aurait rendu ma vie plus fade, je pense ! »

Elle rougit un peu devant ces propos. Première fois de sa vie que on la complimentait ainsi. Pourtant quand elle le regarda elle remarqua que lui aussi avait les cheveux rouges et les yeux verts, bien qu’ils ne soient pas pareils que les siens. Enfin bref, on dirait bien que cette fois elle pouvait parler, alors elle saisit sa chance.

- Je m’appelle July… Mon prénom sera suffisant.

Elle considéra que son nom n’était pas important. D’ailleurs elle le prononçait jamais, c’était juste pour elle un mot qui l’a rattaché à sa famille et à son passé, et dont elle voulait se débarrasser au fond d’elle. Elle se présenta avec un petit sourire histoire de se rendre un peu amicale, après tout cet homme lui avait bien fait l’effort de se présenter et de dire tout ce qu’il pensait sans une seule moquerie, il n’était peut être pas quelqu’un de mauvais comme ces riches qu’elle haïssait… Mais elle ne voulut pas trop en dire sur elle non plus, après tout les gens méprisaient ceux qui dorment dans les rues comme elle.

- Merci pour l’invitation… Je ne sais pas si je viendrais, mais je vais y réfléchir quand même.

Elle prit le bout de carton et le regarda quelques instants puis releva le regard sur l’homme, repensant aux paroles qu’il avait eu quelques minutes auparavant. Elle fit un petit sourire discret puis reprit la parole.

- Vous savez que je pourrais mal prendre votre drague? Je n’aime pas vraiment ca… Mais merci quand même, je n’ai pas l’habitude… Surtout que je n’ai que 15 ans. Et vous vous avez quel âge?

Oui elle cherchait à le connaitre un peu plus. Lui il avait bien fait pareil donc bon, il fallait bien qu’elle s’intéresse un peu aux gens qui prennent la peine de lui parler sans méchanceté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Bougainville

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 01/11/2011
Localisation : cloîtré dans son logis avec Elliot dans ses pattes =___=


Feuille de personnage
Age:: dans les 26 printemps
Profession:: jouer la comédie
Relations:

MessageSujet: Re: Une tranquille balade en forêt [pv July Lewis]   Mer 29 Fév - 12:37

« Je m’appelle July… Mon prénom sera suffisant.»

Scarlet avait enfin fini de parler, et attendait donc sagement la réponse de la mystérieuse jeune fille en face de lui. Et maintenant, il pouvait mettre un prénom sur ce charmant visage : July. Juste July ? Voilà bien encore une pauvre âme en peine traînant un traumatisme comme un boulet de prisonnier.... Pauvre existence enfermée par son passé dans une noire nostalgie ! Mais Scarlet était habitué à ce genre de cas psychologiques, en faisant lui aussi très légèrement partie. Et puis, la douce jeune fille avait encore la force d'esquisser un sourire, tout n'allait peut-être pas si mal....

« Merci pour l’invitation… Je ne sais pas si je viendrais, mais je vais y réfléchir quand même. »

La-dite Lucy regarda l'invitation distraitement, puis reprit.

«Vous savez que je pourrais mal prendre votre drague? Je n’aime pas vraiment ca… Mais merci quand même, je n’ai pas l’habitude… Surtout que je n’ai que 15 ans. Et vous vous avez quel âge? »

Ainsi donc, cette jeune fille avait quinze ans ? son regard lui donnait facilement un an de plus; ces mignons yeux verts avaient du en voir des choses, et pas que des belles... Scarlet soupira. Il savait qu'il allait encore monopoliser la conversation, mais tant pis.

« Ma drague ? mais je ne vous ai point dragué, demoiselle ! Je sais bien que vous êtes trop jeune pour moi.... Moi, j'ai 25 ans. » dit-il avec une courbette.

«Ha ha, nous avons dix ans d'écart.... 3652,5 jours environ...
Ho, mais que dis-je ? Nous n'avons sans doute pas la même date d'anniversaire ! Vous êtes née quelle jour, jeune demoiselle, sans indiscrétion ? Moi, c'était un 6 aout ! Et toi ?
»

Scarlet s'arrêta quelques milli-secondes pour la laisser répondre, avant de s'apercevoir de quelque chose

«Ho, mais d'abord, puis-je te tutoyer ? Tu ne vas pas encore prendre ça pour une technique de séduction, j'espère ? Ce n'est pas du tout le cas, bien que si j'étais plus jeune, ha ça, oui, je pourrais vouloir tenter ma chance ! Tu dois en faire craquer des coeurs, tu es si mignonne ! »

Puis Scarlet se reprit; la jeune fille allait finir par croire qu'il tentait de la séduire.


«Mais comme nous avons une décennie qui nous séparent, je pense que je peux sans gêne te tutoyer.... Tu ne vas pas te froisser , hein ? A moins que tu sois noble ? Ha oui, moi le pauvre comédien, simple rebut, qui oserait donner du "tu" à la belle engeance de la Nation, une fille de noble ? Mais non, tu n'es pas noble, hein ? Sinon, tu aurais déjà râler, tu aurais trois quatre pages en train de réveiller tout le bois en hélant pour te retrouver, tu aurais des diamants aux doigts et des saphirs aux poignets... Non, tu es une fille du peuple, comme moi ! Allez, dans mes bras, ma petite soeur ! »

Et ces mots, Scarlet se jeta à bras ouverts sur la pauvre Lucy, qui devait être en train de se demander ce qu'elle avait fait au Ciel pour se retrouver coincée dans une forêt avec un hystérique pareil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Contenu sponsorisé †





MessageSujet: Re: Une tranquille balade en forêt [pv July Lewis]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une tranquille balade en forêt [pv July Lewis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Balade tranquille [Lac de Givre]
» Une balade en forêt? (Avec Evangeline Bishop)
» Balade en forêt [pv avec cedric williams] [TERMINE]
» Petite balade tranquille...
» Une balade tranquille... Enfin... [Nuage d’Orage, Nuage de Pavot, Nuage Brulant, Feuille de Chêne]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom's Gulf :: Le RP avec Kingdom's Gulf ♠ :: Les alentours de la capitale :: La foret sombre-