Kingdom's Gulf

Entrez dans l’Angleterre d'autrefois, entre riches familles et viles créatures qu'allez-vous choisir ? Le bien ou le mal ? Venez explorer toutes les facettes de se pays
 

Partagez | 
 

 Event de Noël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angela Kyumi
co-fondatrice
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 10/06/2011
Age : 23
Localisation : La ou le vent me porte ~~~~


Feuille de personnage
Age:: 18 été ou printemps, comme bon vous semble
Profession::
Relations:

MessageSujet: Event de Noël   Mer 30 Nov - 9:57

Voici le premier post pour se première évènement du forum, en espérant que vous soyez nombreux à participer ^^



Noël, quelle période détestable, offrir des cadeaux et en recevoir, tous cela était d’une hypocrisie monstre, en donner à toute les personnes de son entourage pour fêter quoi ? Le gros bonhomme rouge, offrir des cadeaux en s’en fichent royalement était bien du n’importe quoi, mais je ne pouvais revenir sur les coutumes du pays. Un bal… Encore un et pour fêter se saint qui n’étais rien de plus que le 25 Décembre, un jour comme les 365 autres que comportais une année pour moi, mais c’été aussi l’occasion de jouer, oui jouer avec tant de personne respectable, en particulier une, même si le jeu ce transformer en une chose tout autre avec le temps qui passait. Ce soir était une chance de la voir, revoir son visage et son sourire moqueur, de la regarder prendre du plaisir à jouer elle aussi avec les personnes qui serraient présente à cette soirée.
Cette soirée me prenais tous mon temps, mettre une jolie robe, plutôt en choisir une parmi les multiples que j’avais en ma possession, ce n’était pas chose facile, de plus mère m’avait demandé de faire un petit effort :

-Je vous prierez mon enfant de mettre un habit plus décent pour une fois.

-Mes tenus sont toujours correct voyons. *grand sourire*

-Cela n'est pas négociable.

Je supposais qu’elle entendait par là plus long, mais je n’avais pas grand-chose, je fouillais tous mes placards à la recherche d’un vêtement plus décent comme elle disait. Je n’avais pas par habitude d’obéir à une telle demande, j’étais d’une humeur radieuse, le fait de penser à tous ce que je pourrais faire se soir m’enchanter, un sourire venait immisçais sur mon visage tandis que je trouvais enfin une robe à ma convenance. Elle était noir, un léger décolleter qui arrêtais au niveau de ma poitrine, des manches fines et une taille qui me moulais légèrement, les efforts n’étaient pas forcement très visible mais tous de même, pour moi ne pas porter une robe qui finissait sa course au-dessus des genoux était un exploit.
L’heure arrivait, je montais dans la calèche pour partir direction le château de notre reine, plus précisément, la salle de bal, endroit ou à partir d’une certaine heure tout n’étais plus que déboire. La boire n’était pas très longue, nous arrivions rapidement dans la cour en gravier pale rendu un peut rouge/orangé par le soleil couchant.

Un serviteur de notre amie la mère du peuple m’aida à sortir de mon carrosse à quatre roues puis il me guida au lieu de réception. La salle était déjà pleine, les invités ce pressaient à l’intérieur, le bruit était monstre. Les musiciens essayaient tant bien que mal de faire écouter à ses cher personnes leur musique mais en vain. Ils étaient bien trop occuper à trouver des verres de champagnes, ses messieurs à s’intéressaient forcément à ses mesdames et les jeunes… Les jeunes étaient bien rares, la moyenne d’âge était assez élevée pour ne pas dire vieille.
Tous le gratin de la bourgeoisie ce trouvaient ici, des membres des familles dirigeant le pays tous comme ma famille, des banquiers, des avocats, bref vraiment tous le monde. Je ne savais ou donner de la tête, je restais un peut en arrière, pas intéresser par tous ce qui pouvais ce passer, je tournais désespérément ma tête dans tous les sens afin de trouver un visage qui m’étais familier, mais je ne trouvais personne.

Je finissais donc par poser mon regard sur le sapin qui trônait fièrement en plein milieux de la salle, il était majestueux, sa grandeur était telle qui touchait presque le plafond, il était décoré au couleur du pays, soit le en blanc et rouge. A mon gout ses couleurs ne lui allait pas, mais bon, je n’étais pas là pour critiquer se pauvre arbre qui n’avait rien demandé à personne, mais pourquoi j’étais la au juste ? Pour rien… Je laissais échapper un petit soupir pas très discret, mais je n’avais que faire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
George Telnoy

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 27/10/2011
Localisation : La où il fait froid :$


Feuille de personnage
Age:: 30 ans
Profession:: Directeur de la banque d'Oxford
Relations:

MessageSujet: Re: Event de Noël   Lun 5 Déc - 21:13

Un serviteur vint toquer à ma porte, il entra et me secoua délicatement. Je me retournai et ouvris mes yeux. L’image de mon domestique fut d'abord floue jusqu'à devenir nette. Il m’aida à m’asseoir et il me dit :

«-Votre petit déjeuné vous attend. Est ce que monsieur désirait quelque chose de spécial pour …
-QUOI !? James, as-tu vu l’heure ? Il est 10H45 !
- Mais monsieur … Nous sommes le 25 décembre … »

Je regardai mes pieds quelques secondes et puis je demandai à mon serviteur de disposer. J’avais complètement oublié ce détail, nous étions le 25 décembre, Noël… C’était un jour férié, je me mis à grommeler. Je sentis déjà que cette journée allait être ennuyeuse : il n’y avait que le travail qui me rendait heureux. Je sortis de mon lit et ouvris mes rideaux, tout le jardin était recouvert de neige, aucun oiseau ne chantait … Je n’aime pas l’hiver.

Je descendis prendre mon petit déjeuner, James me servit 3 œufs sur le plat avec des toasts. Ce n’est pas parce qu’on est riche qu’on ne prend pas des choses simples. Mon domestique revint :

«-Monsieur désire-t-il une tenue particulière pour ce soir ?
-Hum … Et pourquoi voudrais-je une tenue particulière ?

-Parce que, ce soir il y a le bal organisé par sa Majesté la reine… »



Je commençais à m’énerver petit à petit, je soufflai et sortis de table. Je commençai à errer dans les couloirs de cet immense manoir, tout à coup je m’arrêtai…Un tableau de mon frère et moi était accroché sur un mur. Mes yeux ne bougèrent plus, ils étaient comme absorbés par la silhouette de mon grand frère. Je laissai ma main se poser sur le tableau puis retomber, une larme coula de mon œil , je m’assis et attendis en regardant sans quitter des yeux ce tableau.
James, mon serviteur, passa par là avec un bac à linge, il me vit et commença à crier :

« Maître ! Que faites vous là ? Le bal commence dans 1h00 une heure , il ne faudrait pas être en retard ! »

Quand je repris mes esprits j’étais allongé sur mon lit avec mon serviteur qui était en train d’essayer de m’habiller. Je me redressai et ordonnai à James de partir, je me frottai la tête.
Je sortis une montre et vis l’heure : il me restait 30 minutes pour aller à la soirée.

Pour ce bal, j’avais décidé de mettre quelque chose de sobre ; c'est-à-dire une chemise blanche, avec un costard noir et une cravate rouge sang. Mes goûts vestimentaires étaient assez restreints.

J’arrivai dans la cour du palais royal, James m’ouvrit la porte et je descendis du carrosse. La salle était pleine à craquer, le bruit était insupportable, on n'entendait même plus les musiciens jouer... Je m’avançai devant notre reine et je la saluai en m’inclinant. Je dus aussi saluer beaucoup de personnes en tant que petit frère de gérant de la famille Telnoy et en tant que directeur de la célèbre banque d’Oxford.

Après 30 minutes je commençai déjà à m’ennuyer, je pris un verre de champagne et m’assis.
Je bus une gorgé, puis deux … J’admirai la décoration du palais mais surtout le grand sapin vert qui prenait place au milieu de la salle. Ce sapin me rappelait les Noëls de mon enfance avec mon frère. Je me mis a soupirer quand mes yeux remarquèrent une autre personne qui avait l’air de s’ennuyer aussi. Au fond de ma tête, je me disais que je ne devais pas être le seul, sa tenue n’était pas très digne d’une lady. Elle portait une robe noire avec un léger décolleté . La robe s’arrêtait au niveau de ses genoux, j’hésitai à la rejoindre quand une personne vint me parler … Je dus tenir une conversation avec un banquier de petite ville, en quelque sorte, quelque chose de très ennuyeux. Heureusement, j’avais réussi à m’éclipser sinon je serais parti à bavarder avec lui jusqu'à la fin de la soirée …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Evaensade

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 26
Localisation : Dans les limbes de mes souvenirs...


Feuille de personnage
Age:: 19 ans, environ
Profession:: Mercenaire
Relations:

MessageSujet: Re: Event de Noël   Mer 7 Déc - 20:01

Le bal de Noël, un événement organisait par sa gracieuse majesté la Reine. Tous ces sujets de plus douze ans devait s’y rendre, à la seule condition d’être dans la sphère moyenne de la société. Alexandra remplissait toute les conditions, le seul problème c’est qu’elle n’est pas du genre à s’amuser. Bien que l’invitation soit officielle, elle ne souhaita pas s’y rendre. Mais on ne peut désobéir à un ordre de la Reine.

Ce jour-là, elle s’était levée comme d’habitude. Les premières lueurs du jour marquaient la fin de son entraînement quotidien, rentrant dans sa chambre le plus discrètement possible pour ne pas réveiller sa logeuse. Dans sa petite chambre seul un lit, une armoire, une commode et un tables était à sa disposition. Sur le lit son long manteau hivernal, au couleur d'une ciel vierge de tout nuages,était posée proprement. L’invitation au bal de Noël gisait sur le bureau, elle jeta un rapide coup d’œil avant de s’approchait de son armoire. Elle ouvrit les portes en grand et regarda dans sa garde-robe un quelque tenue descente pour le bal de ce soir. Pendant qu’elle cherchait, elle défia ces deux épées autour de taille. Elle les déposa dans le double fond de son armoire avant de prendre bien soins de refermer sans laisser le moindre doute d’un quelconque hypothétique secret. Elle enleva son habituelle tenue de mercenaire, un vêtement certes inconvenant pour une jeune femme de la bonne société mais très pratique pour qu’elle exerce. Puis ce fut le tour de ces longs cuissards d’être défait de ces jambes. Les rayons de soleil venaient caresser sa peau dénudée au tien hâlé et ces longs cheveux d’une blancheur hivernale. Elle enfila un tenu descente et se recoucha. Elle devait rattraper plusieurs nuits blanches qu’elle a faite ces derniers temps. Quand elle se réveilla, il lui restait quelques heures avant de ce rendre au bal. Elle se dirigea à son armoire est sorti une magnifique robe rouge bordeaux. Elle défia sa tenu et enfila sa robe de soirée. Celle-ci laissa ces épaules dénudée, une magnifique fleur blanche l’ornait, et quelque touche de blancs venait s’y rajouté. Elle attacha ces longs cheveux en laissa une grande parti en liberté, elle pris une barrette dont plusieurs une rose rouge la montait.
Elle sorti de dessous son matelas plusieurs petites ceintures en cuir noirs dont il y avait au moins dix petites dagues sur deux d’entre elle, quatre couteaux et deux dagues. Elle allait mettre son attirail quand quelqu’un frappa à sa porte :

"-Mademoiselle Alexandra, c’est votre logeuse, j’entre !"

Alexandra rapidement ses armes sous son épais manteau d’hivernal. La logeuse, entra. Elle était à peine plus grande qu’Alexandra, ces cheveux étaient tiré en chignon lui donner l’apparence d’une sévère maîtresse d’école, malgré son visage souriant. Quand elle posa enfin les yeux sur la jeune Alexandra, cette dernière avait un visage souriant et amical :

"-Bonjours, Madame Stenforde.
-Bonjour mon enfant, je voudrais vous posée une petite question à propos de ce soir. Est-ce que vous vous rendez au bal ? C’est pour savoir si je dois laisser la porte d’entrée ouverte cette nuit.
-Oui, je compte m’y rendre cette année.
-Oh ! Vous allez peut-être trouver un futur fiancé parmi les plus grands de ce monde ma chère. Surtout dans la robe laquelle vous êtes.
-Ne soyez pas si enthousiaste Madame Stenforde, je n’ai pas l’attention de quitter ces lieux.
-Il est vrais que je risque de perdre ma meilleur locataire. Mais sachez ma jeune enfant, le bonheur d’une femme est d’être marié avec la personne qu’elle aime. Et vous qui êtes aussi jolie qu’un cœur, vous ne laisserais pas un seul homme indifférent. Et entre vous et moi, je peux vous donnez quelque conseil pour séduire ces hommes. Passez une très bonne soirée."

Renfermant la porte derrière elle, la logeuse s’éloigna. Alexandra attendit un petit moment avant de sorti son petit attirail de sa cachette. Elle plaça enfin ces derniers sur le long de ces jambes. Quand tout furent bien fixé et qu’elle s’assura que ça ne la gênerait pas pour danser, elle mit enfin son manteau et parti pour le château. Dans la calèche, elle pensa à ces souvenirs et de l’homme qu’elle y voyait. Serait-il à la fête ? Tout était la question.

Quand elle arriva dans la salle de bal, elle se fit aussitôt remarquée. La plupart des hommes la regardaient et leurs femmes la dévisageaient, de jeune homme venait lui parler la de faire une valse, de parler et autre chose dont elle n’avait pas le cœur à le faire, elle réussi à s’éclipser à chaque fois. Autant dire qu’elle aurait voulu ne pas être ici ce soir. Elle vit plusieurs personnes qui ne semblaient vouloir être ici non plus. Elle se mit quelque part pour éviter d’être un peu plus remarquée.


Dernière édition par Alexandra Evaensade le Ven 9 Déc - 21:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Bougainville

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 01/11/2011
Localisation : cloîtré dans son logis avec Elliot dans ses pattes =___=


Feuille de personnage
Age:: dans les 26 printemps
Profession:: jouer la comédie
Relations:

MessageSujet: Re: Event de Noël   Jeu 8 Déc - 18:57

La reine avait apparemment organisé une petite fête, ouverte à tous, jeune, vieux, bourgeois endimanché et proche de Sa Majesté; enfin, ouverte à tous....... toute la société qu'on pouvait se permettre de regarder, c'est-à-dire que les dessous de classe étaient gentiment persona non grata à la petite sauterie du peuple à bourse enflé. C'était l'occasion rêvé pour des artistes de se démarquer devant ce beau monde et pêcher, parmi toutes ces belles escarcelles bien remplis, un mécène qui irait remplir la leur, de bourse, en échange de bourrer sa caboche et enivrer son esprit de leur jolie habilité et leur pitreries. Et quand on dit artiste, je veux bien sûr penser à ces funambules de la rime, ces acrobates de la tirade et ces jongleurs de sentiments que sont.... mais non, pas les poètes ! Ni les romanciers, on s'en fiche de ces scribouillards blafards à force de se pencher trop sur leur feuille blanche. Je veux parler des comédiens, ces êtres qui n'ont d'autre existence que d'en donner une, le temps d'une représentation, à un être né sur le papier des pâlichons sus-nommés.
Mais de représentation, la Reine n'en avait point demandé; du moins de théâtre, et il était connu que les soldats pouvaient laisser quelques jongleurs et autres amuseurs de rue passer discrètement et rapidement dans la salle, à condition que ceux-ci manient aussi leurs artefacts que les clinquants et les bouteilles bien remplis d'étourdissants liquides doré ou écarlate. Et puis, tout ce que le peuple demandait, c'était bien des petits fours, de l'alcool et des divertissements; or les organisateurs avaient largement pensé aux derniers premiers. Et surtout, les soldats s'ennuyaient, alors du vin et un peu de mouvement, ça ne leur faisait pas de mal.

Mais s'ils en étaient qui en voulaient encore plus du mouvement, c'étaient bien les comédiens, et surtout l'un d'entre eux, qui écumait de rage et tournait dans sa loge comme un lion en cage depuis trois jours, frustré que lui et ses comparses n'aient pas été demandé pour animer la soirée. Mais enfin, que pouvait plus divertir qu'une belle pièce de théâtre admirablement joué ? Tout le savait cela ! et assurément, la Reine. Voilà pourquoi l'inquiétante ronde léonine de notre roi de la scène à crinière rouge. Lui ! Et sa troupe ! Le meilleur de la crème des acteurs de ce fichu pays, et Sa Majesté leur préférait des autres ! Car bien sûr, un bon gala ne se faisait pas sans une bonne pièce, surtout pour la Noël. Il était clair que cette vieille peau était devenue aveugle pour ne le voir, Lui ! Le meilleur acteur de tous les temps ! Scarlet tremblait tellement de rage depuis ces dernières heures qu'il en venait à se calmer en mâchonnant son script.
Ce qui était largement pour déplaire à ses collègues; non seulement sans script, il perdait leur rôle principal, mais surtout s'il perdait vraiment son calme, l'un d'eux y perdrait la tête ou la vie: tous se rappelaient le refus qu'avait essuyé la troupe il y a trois mois, parce que le petit nouveau avait trébuché; petit nouveau qui ne l'était plus, ayant reçu "malencontreusement" une bouilloire prête à l'usage, c'est à dire bouillante et remplie à ras bord, au beau milieu du crâne. Ho, pas de mort, mais il était encore à l'hôpital, surtout que des tessons de verre et des clous s'étaient insidieusement glissé dans le récipient. Et là, Scarlet était au moins aussi rouge que ses cheveux, et on voyait presque de la fumée sortir par ses oreilles: trèèès trèèèèèès mauvais signe.

Et puis le nouveau petit nouveau, sans doute inquiet pour sa santé, avait sorti, innocemment, l'idée-qui-tue. En tout cas, de l'avis de Scarlet, et c'était le principal; qu'importe l'inconcevable du plan, au moins il y aurait un mort en moins ce soir. Enfin..... Cela faisait plusieurs heures que les comédiens avaient accepté joyeusement d'exécuter l'idée du jeunot maintenant, et ils en venaient à penser qu'il aurait mieux fallu encore avoir la peine d'en chercher un nouveau. Quand même ! S'incruster dans le gala de Noël donné par la Reine pour aller épier s'il y avait concurrents, au besoin les ridiculiser, et ensuite faire sa propre représentation au milieu des convives ! Même si on pouvait compter sur une certaine clémence en cette fête sainte, il pouvait toujours y avoir un garde un peu trop rigoriste qui n'irait chercher bien loin en voyant le bas peuple s'infiltrer et semer la pagaille parmi les volailles emplumées ! C'était grandiose, digne de brillants comédiens comme eux, mais fichtrement risqué ! Si l'un d'eux ratait une syllabe dans ses tirades noblieuses, il pouvait courir à l'échafaud ! Chacun serrait bien fort son petit gri-gri et priait la Muse des dramaturges de les escorter tous jusqu'à l'aube.

Au contraire, Scarlet rayonnait. Il brillait de mille feux, ayant converti toute sa haine dans une joie puérile de s'adonner à son jeu préféré, la comédie ! Et pas du n'importe quoi ! Du grand spectacle ! Du beau public ! Et de chaque coté du fil sur lequel chaque acteur doit marcher sans aucun faux-pas ou maladresse, aujourd'hui il n'y avait point matelas rugueux, ni même le sol, mais la mort assurée ! Scarlet en était hilare. Pouvoir montrer à tous ses prouesses, et s'il se ratait, ne fut-ce qu'un seul instant, Paf ! la chute fatale vers un cachot ou mieux, la peine capitale, la seule véritable punition qui pourrait stopper un acteur comme lui ! Quel challenge ! quel défi ! Quel amusement fou... Scarlet était totalement en transe, en pleine phase avec ces jeunes garçons qui s'amusent à se faire peur en sautillant au bord d'une falaise. Un raté, un faux-pas, et PAF ! plus rien. Quel jeu enivrant....

Mais voici la levée de rideau, l'entrée en scène. Tous ses compatriotes se dispersèrent rapidement dans la salle, un peu tremblant mais se prêtant déjà au jeu des faux-semblants. Scarlet se retrouva rapidement seul, noyé bêtement au milieu de la foule. Noyé ? Mais comment ? Il était un brillant fils de baron allemand, plein de jeune énergie, de fougue et de paroles. D'ailleurs, son costume signé d'une tête montante de la couture en attestait. Il se redressa, fit ressortir tout le dédain et la suffisance noble qu'il avait toujours eu scellé au corps depuis sa naissance et commença à vociférer dans un anglais mêlé de sonorités germaniques et dégoulinant d'un accent rude de cette contrée. Surpris, les gens commencèrent à se pousser. Tout le monde aux alentours ne regardaient que lui.
Scarlet jubilait. Première étape franchie ! Le meilleur moyen de passer inaperçu, c'était encore de se faire remarquer, parce que les gens se faisaient souvent un souverain plaisir d'ignorer ceux qui cherchaient les regards, et quelqu'un qui se permettait d'attirer tout sur lui n'était pas suspect, juste présomptueux; dans deux jours, personne ne se rappellerait de ce jeune homme étranger, à moins qu'il ne le souhaite et se dévoile bien sûr.

Mais ce n'était pas encore l'heure, et voilà qu'un troupeau de jeunes filles nobles à marier venait d'arriver, gloussant et cancanant comme un gang de dindes et d'oies. Celles-ci n'étaient pas intéressantes, du moins pour Scarlet. Pour le baron Von Lüger, ces demoiselles étaient des proies qu'il devait apprivoiser pour pouvoir mieux les attraper et en faire sa compagnie galante. Le comédien se dirigea donc vers les jeunes poulettes et les fit glousser durant une bonne demi-heure, avant de prétexter une tâche noble et urgente. Elles gloussèrent un au revoir et il put enfin partir. Lui qui aimait séduire avec galanterie et finesse les jeunes filles, voilà qu'il avait du parader durant d'horribles minutes avec une lourdeur qui aurait dégoûtée toute créature qui avait plus qu'un petit pois dans la tête devant une bande d'écervelées qui comprenaient à peine quand on les complimentaient avec une métaphore. Bref, Scarlet avait perdu de son amusement. Il prit donc une coupe de champagne et alla s'installer dans un coin où le silence régnait encore. Espérant tristement avoir un autre public que des pintades et des vieux grippe-sous amères qui le regardaient avec un oeil soupçonneux et plein d'envie de cette folle jeunesse avant la fin de la soirée, il se cala contre le mur, posa sa coupe par terre, soupira et essaya de trouver de l'énergie pour affronter le nouveau gang de frivoles qui venaient d'arriver en piaillant.
Cela s'annonçait plus ennuyeux que prévu, cette sortie improvisée.


Dernière édition par Scarlet le Jeu 29 Déc - 12:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nielle Naring
co-fondatrice
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 27/10/2011
Localisation : Quelque part dans le noir


Feuille de personnage
Age:: dix sept ans
Profession:: Future baronne...
Relations:

MessageSujet: Re: Event de Noël   Ven 9 Déc - 14:04

Quel beau jour que Noël... Bien evidemment, pas pour la fête, qui en elle même est passablement ininterressante, mais surtout parce que ce jour là, il y a un bal auquel tous les nobles sont tenus de se présenter. De quoi agrandir son terrain de chasse, tous les ans je salive à l'avance à l'idée de pouvoir y aller.


Pour cette année, j'avais particulièrement soigné ma tenue, en effet, je devais voir quelqu'un, ou du moins, j'espèrais la voir, mais il n'y avais en fait aucune raisons pour qu'elle ne vienne pas. Chaudement vêtue d'une robe noire et blanche avec d'adorables petits pompons, le chapeau assorti me couvrant les cheveux et une splendide petite cape m'entourant les épaules, je sortis de la calèche. Il avait neigé dans la journée, ce qui promettait une soirée sans nuages, avec peut-être même les derniers rayons du soleil pour en éclairer les premières heures... La seule ombre au tableau provenait du fait que mon frère s'était vu interdire l'entrée de la calèche par notre père, ce qui allait l'obliger a n'arriver que plus tard dans la soirée. C' était très facheux, pour lui, mais aussi pour moi. Car il risquait d'y avoir de longs temps d'ennui dans cette soirée, surtout au début, et la présence de mon frère n'aurait pas été de trop... Enfin, avec un minimum de chance, quelqu'un viendrais me tenir companie.
Je pris le chemin de la salle de bal, parcourant rapidement la petite dizaine de mètres qui séparait notre voiture de la porte d'entrée. Sous le soleil couchant, la pelouse parfaitement taillée semblait en feu, ce qui ne pouvait que me ravir, quel bon présage c'était que de voir des flammes en cet instant... Cela augurait une soirée encore plus intérressante que ce que je croyais...

Etant accompagnée par mon père ainsi que par plusieurs autres personnes, je ne réussis pas à me perdre, presque quel dommage, mais dès mon arrivée dans la salle, je m'évertuais a quitter la companie de mon parent. Merci cher père de m'avoir accompagnée, maintenant j'aimerais bien rester un peu tranquille et éviter la conversation de vos ennuyeux amis...
La salle était magnifique. Décorée de miliers de fleurs et de branches de sapins, elle était magnifiquement éclairée par une véritable armée de lampes. Un délicat sourire étira mes lèvres. Il serait vraiment très dommage qu'un feu ne vienne a se déclencher ici... Non... Il ne faut pas que je pense a ceci maintenant, ce serait trop inconvenant de déclencher un feu au milieux de tous ces gens... Une autre fois, peut-être...
Au milieu de la salle, un enorme sapin était installé. Sa pointe touchait presque le plafond, c'était dire combien il était grand... Continuant a me balader un peu au hasard dans la pièce, je reconnaissait quelques visages familiers... La, un duc, la un grand baron, qu'il me fallait absolument éviter de croiser si je ne voulais pas avoir a entamer la conversation... Contournant le sapin en regardant autour de moi, je ne vis pas que je marchais droit sur une personne. Enfin, je m'en rendis bien compte au moment ou je me cognais dedans,,, La meilleure solution était de reprendre mon role de gentille fille. Je fis une légère révèrence avant de éclarer avec un sourire:

Excusez-moi, je ne vous avez pas vu...

Et enfin, je regardais dans qui, précisément, j'étais rentrée...

_________________


Petites roses aux doux pétales...
Une rose de ma tite soeur Gabri!

Une rose pleine d'épines de ce cher ami qu'est Alone...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angela Kyumi
co-fondatrice
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 10/06/2011
Age : 23
Localisation : La ou le vent me porte ~~~~


Feuille de personnage
Age:: 18 été ou printemps, comme bon vous semble
Profession::
Relations:

MessageSujet: Re: Event de Noël   Ven 9 Déc - 22:35

Ho, mon beau sapin… Voila un résumé de ce que je faisais, c’était à dire regarder de haut en bas l’arbre, je ne savais que faire, parler avec de veille personne, aussi sympathique pouvaient elle être ne m’intéressais pas le moindre du monde. Je ne voyais toujours pas de personnes dans mes âges, c’était désespérant, je finissais tous de même par rentré dans la salle, toute était si magnifique, enfin quand on aimait les choses de valeur, qui pour moi n’avaient pas grand intérêt. Toute la bourgeoisie avait revêtu leur plus beau habits, dans cette société, tout n’était que richesse extérieur, oui rien de plus compliqué, si vous semblez riche les ses personnes vont vous aimez, le mécanisme était tellement puéril à comprendre, tout comme leurs comportements et leurs façons de pensés. Je me dirigez donc en direction du sapin, c’était sans doute l’endroit dans la salle ou y devait avoir le moins de monde. Le sapin étant un vrai, il perdait ses aiguilles qui venaient joncher le sol blanc de la salle de bal du célèbre Palais Royal, les gens avaient sans doute peur d’en recevoir une, il fallait les comprendre ses pauvre bichons, si une petites aiguille était venu ce loger sur leur habits de bal, ho mon dieux, le drame était assuré. Peut m’importais le temps que j’étais au calme, du moins le plus possible parmi toute cette foule qui ce pressait et avec un peut de chance je la verrais, j’espérais vraiment pouvoir passer un peut de temps avec, qui sait nous pourrions jouer un peut toute les deux et je pourrais encore une fois salir ma réputation et celle de mes humble parents que je vénérais bien sur.
Je marchais donc en direction du magnifique arbre, sa cime touchait le plafond qui pourtant était déjà bien haut. Je ne regardais pas franchement devant moi, perdu dans mes pensé et ne voulant pas me faire arrêter par ses riche de bonne famille qui faisaient tant de bruit, je préférais encore écouter cette musique que je n’aimais pas franchement mais leur mélodie était tout de bien mieux que tous ses blabla infernal qui me tapaient le système. Je comprenais ma douleur d’être issu d’une famille riche, j’aurais volontiers laissé ma place à une autre personne, mais je n’avais pas le droit, oui il fallait que je respecte mes engagement après tout j’étais l’héritière de la famille Kyumi, bien sur j’en étais honoré et tellement heureuse à cette simple idée…

Les serveurs faisaient des vas et viens dans la salle, transportant toujours plus de coupes de couleur jaune et pétillantes, du champagne sans doute, se genre de fête était une occasion pour bien boire et gratuitement, je ne me faisais pas prier, je prenais une coupe de cet alcool qui n’était pas des meilleurs à mon gout mais toujours mieux que rien et je commençais à le siroter, je devais reconnaitre qu’ils n’avaient pas prient n’importe quel champagne. Son odeur était forte plaisante et son gout pas si horrible que je ne l’aurais cru. Je continuais mon chemin en direction du sapin, que je n’avais toujours pas atteint, prise de bonne volonté, je m’arrêtais saluer quelques personnes, pas grand monde, juste des connaissances qui pourraient mettre utile en cas de problèmes se soir. J’étais prévoyante, avec moi rare étaient les soirées qui ce terminer sans encombre.

-Bonjour Sir.
-Bonjour mademoiselle, comment va monsieur votre père ?
- Il excelle dans sa forme, je vous remercie.

Une petite salutation pour accompagner le tout et le tour était jouer, je faisais, pour une fois la petite fille sage, ho père tu pouvais être fière de moi, de ta fille qui ne t’aime pas et portant fait la toute gentille, mais la vérité était tout autre, je ne faisais la toute gentille mais la lèche botte ou bien faux-cul, cela était au choix. Je n’apportais pas grande attention aux personne de ce monde, de la haute société, sauf si elles pouvaient m’apporter quelque chose, dans ce cas je les dorlotais, je faisais en sorte de mes mettre dans la poche.

Je n’étais plus très loin de l’arbre, de près il était encore plus impressionnant, sa grandeur était incroyable, jamais je n’avais vu pareil chose et portant ce n’était pas la première fois que je venais à ses bals de fin d’année, fêtant à la fois notre Saint Père et la nouvelle année. Je regardais le sol, toujours ma coupe à la main, elle était presque vide, le liquide n’était pas resté longtemps après tout, ce n’était pas là pour faire jolie mais bien pour être bu. Une personne me rentra dedans ou je lui rentrai dedans, je ne savais pas de trop, par chance le champagne était rester entre mes mains. Je pouvais déjà deviner la réaction de cette bourgeoise « vous auriez pu faire attention et vous excusez », mais non merci, me parler sur un tel ton, je n’avais pas encore levé mon regard vers elle que cette personne s’excusait, je ne comprenais pas tous mais ce n’était pas grave ;

-Excusez-moi, je ne vous avez pas vu...

Je levais enfin la tête, ma surprise était grande, c’était bien elle, la personne que j’attendais, mais elle n’avait pas encore relevé la tête, je la regardais, très contente de la voir, le jeu pouvais enfin commençais, la soirée changer du tout au tout. J’étais si contente de la voir en ce jour, de la voir tout court à vrai dire. Elle avait une somptueuse robe qui lui collait parfaitement au corps, elle lui allait vraiment très bien, laissant légèrement ressortir ses formes féminine, je me demandais seulement comme elle allait réagir devant tous ce monde. Un couple du même sexe, cela ne c’était encore jamais vu ici, allait elle accepter ce statut ou non…

-Tout est de ma faute charmante demoiselle.

Je disais simplement ses paroles pour qu’elle lève la tête, je l’avais di assez fort, et toute les personnes qui ce trouvaient autour de nous avaient pu entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Invité †
Invité




MessageSujet: Re: Event de Noël   Lun 12 Déc - 14:15

Noël un doux mot qui sonne merveilleusement bien à toutes oreilles des enfants. Pourtant pour moi qui en a le caractère, je ne l’attends pas impatiemment, car qui veut dire Noël veut dire bal, donc plein de gens à qui je vais devoir faire la gentille fille. Tout ce que je fais depuis ce matin dés que les regards sont tournés, c’est de soupirer en me disant que je vais devoir jouer la gentille fifille. En plus ma sœur sera présente, de mieux en mieux on va dire. Je laisse les servantes m’habiller car je n’ai pas le cœur à choisir une robe et puis vaut mieux qu’elle choisit, ça leurs fait tant plaisir de me prendre pour une poupée…Après m’avoir habillé, coiffé, mère vient faire son inspection et comme d’habitude tout est parfait avec moi. Cette Robe en mousseline rose, avec sa touche de noir qui traine par terre un peu grosse avec une crinoline pareil pour moi, au moins y a de la place pour mes jambes, par contre si y a du froid je vais le sentir passer…On me met une coiffe dans les cheveux avec des fleur rose dessus et c’est bon je suis prête.

Après avoir pris la diligence pour me rendre au palais royale, je descends de cette voiture avec délicatesse devant tout les regards et j’avance vers la salle de bal. Un grands sapin trône au milieu pour bien montrer où on se trouve au qu’à où on pourrait se tromper…mais qui pourrait se tromper aussi, j’avance regardant tout ce monde qui m’entoure et mon dieu qu’ils sont ennuyant, s’il pouvait juste arrêter de parler de leurs richesse ou de leurs femmes si parfaite, ils veulent que je leurs dise qu’elles vont voir ailleurs ça fera un superbe cadeau ça. Je fais de grand sourire dés qu’on m’aborde et fait mon jeu habituel de gamine toute mignonne adorable. J’aperçus ma sœur qui à rencontré une fille pas loin de son âge, la pauvre elle ne sait pas sur quoi elle est tombé Puis d’un coup dans ma discussion peu intéressante j’entends un anglais presque…massacré ? Je me retourne et voit un homme qui se pavane devant tout le monde et fait le beau devant les demoiselles toute en extase devant lui. Mon regard fut un instant blasé mais je repris vite mes esprits car Gabriella n’a pas le droit d’être blasé comme ça, non elle doit rire ce que je fais en plus, un jolie rire forcée mais qui passe bien partout. Puis je me rends vers cet homme qui décide d’attirer toutes ces demoiselles stupides, non mais elle lui trouve quoi à celui la…si c’est du charme alors là faut qu’elle me dise où elle le trouve...J’attrape une coupe de champagne en passant et la boit un peu, je crispe un peu le visage, ce truc est immonde comment on peut boire ça ?! Bref je décide de m’amuser un peu et je fais place devant cet homme en toussant un peu car après tout on me connait et les femmes aussi donc elle se pousse un peu pour que je sois bien vue de cet homme.

-Je ne pensais pas que les étrangers avaient un anglais si mauvais, ou c’est le champagne qui vous a rendu comme ça.

Je me mets à rire amusé de ma remarque car après tout je cherche de quoi m’occuper et cette personne et l’objet de tous les regards alors autant s’amuser avec sa va m’occuper un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Zack Adhams
Militaire
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 27/11/2011


Feuille de personnage
Age:: 20 ans
Profession:: Militaire
Relations:

MessageSujet: Re: Event de Noël   Mar 20 Déc - 8:10

Zack n’avait vraiment pas de chance et en cette journée bien fraiche il n’était pas vraiment de bonne humeur, toute la journée il avait pensé à la soirée qui s’annonçait au palais Royal. Noël, une période bien festive il ne disait pas le contraire, non mais le 25 décembre, il n’aimait pas. Le jeune militaire avait été choisie pour aller au bal qui ce préparait au palais royal. Quel chance pour chacun mais pour lui ce n’était qu’un simple fardeau, faire semblant de ce trouver dans une salle bourré de monde avec un brouhaha infernal et faire un jolie sourire. Paraitre à l’aise est contant, les gens de a haute société ne demandaient pas grand-chose et il allait le faire, certes en faisant des efforts sur lui-même mais il allait ce rendre au palais royal et sourire comme on lui avait demandé. De plus sa journée ne c’était pas déroulé comme il l’aurait voulu, une salle journée froide d’hivers qui n’étais pas prête de ce terminer. Il aurait préférait passer sa soirée chez lui, au coin de sa cheminé, au programme qui n’avait rien de passionnant mais qui lui aurait bien plus convenu.

Toutes les personnes qui allaient être présente avaient été habillé par les magasins les plus luxueux que pouvait regorger la capital, de plus elles ne pouvaient pas ce vêtir seul, non toujours une servante payer pour leur enfiler leur beaux habits tous neuf qui n’allaient servir que pour cette soirée des plus pénible pour le jeune soldat. Lui, il n’avait besoin de personne, ses mains marchaient à la perfection, il n’était pas empoté no handicapé, il s’habillait donc seul comme à son habitude. On lui avait demandé avec gentillesse de revêtir ses habits de gala, décoration, chapeau, gant blanc, bref toute la panoplie du parfait capitaine de l’armé royal. Vu son rang il ne pouvait pas passer outre les ordres que l’ont lui avait donné. L’heure n’étais pas à son avantage, il ce dépêchait donc de tous enfilait et d’aller retrouver sa monture qui l’attendais, car même s’il ce trouvait dans l’enceinte du palais, nul invités étaient disposé à venir à pied. Calèche et chevaux étaient de mise, encore une mise en scène bien futile pour Zack et encore une fois il devait ce plier au ordre de sa majesté et de ses chiens qui n’osaient la contredire par peur d’être grassement remercier. Il enfourchait très heureux que la soirée commence comme vous pouvez l’imaginer son cheval de couleur marron, il faisait les quelques mètre qui le séparait du lieu de réception en seulement quelques secondes. Il descendait le laissant à une des multiples serviteurs pour entrer dans le palais. Sa joie était immense, participer à un tel événement lui égayer le cœur.

Le jeune capitaine arrivait ensuite à la salle de réception, c’était une immense pièce ou toute chose brillaient de milles feux, ou toute inspiraient richesse, argent et luxe. Zack restait plusieurs seconde à l’entré, regardant toutes ses choses qui ne l’intéressait pas, il avait juste l’impression de faire tache ou milieux d’un si somptueux décor auquel il n’apportait pas la moindre importance. Le monde de la richesse, du pouvoir et des rangs tous plus important les uns que les autres ne lui disait rien, ce n’était pas sa vie et ce genre de monde n’était pas le sien. Il ce demander vraiment ce qu’il allait pouvoir faire, à qui parler pour ne passer pour un petit paumé sortant tout droit de sa campagne.
Champagne, coupe en cristal, tableau orné d’or, chandails des plus magnifiques, bon dieux pourquoi un tel supplice pour ses yeux qui n’étaient habitué à pareil vision, pour certain de beauté mais pour lui d’horreur. Il regardait tous l’argent investi par le royaume pour une simple fête sans importance, en pensant à tous ceux qui mouraient de faim non loin d’ici, juste aux pieds du Palais Royal de notre bien aimé reine, il avait juste envie de vomir à penser cela mais il devait faire semblant de ne rien ressentir, regardant autour de lui il avançait de quelques pas dans la salle. Le bruit infernal des paroles et musiques mélangé venaient à ses oreilles, la soirée allait être longue, surtout qu’elle ne venait que de commençait. Il ne savait que faire, que dire et à qui, il ne connaissait personne, habitué seulement à monter la garde, partir sur les champs de batailles et autre chose qui lui plaisaient bien plus il ne savait comment réagir. Il saluait avec politesse ses mesdames, se penchant en avant tout en leur faisant un délicat baisemain, il ne restait que très peu de temps à parler car il n’avait nullement l’intention de rester longtemps et encore moins entendre les malheurs de robe ou de mari infidèle de ses dames, leurs vies n’intéressait pas le moins du monde.

Le jeune garçon qui restait seul au milieu de la pièce, attendait juste la venu d’une personne qui lui pourrait être familière ou sortant un peu de ses riches dont il n’avait que faire. Il avait fini par poser son regard sur le sapin qui était bien la seul chose qui l’appréciait pour le moment, le champagne n’était pas vraiment à son gout, mais il n’avait pas non plus des gout de luxe, son palet n’était pas habituer à savourer un tel breuvage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Bougainville

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 01/11/2011
Localisation : cloîtré dans son logis avec Elliot dans ses pattes =___=


Feuille de personnage
Age:: dans les 26 printemps
Profession:: jouer la comédie
Relations:

MessageSujet: Re: Event de Noël   Lun 26 Déc - 22:52

Hop ! Une gorgée de champagne pour se donner du courage. Au moins il connaîtra le gout de ce supposé nectar si envié aux riches maintenant, se disait Scarlet, alors que la première gorgée allait glisser dans son palais. Et puis Scarlet comprit, non seulement pourquoi le Destin ne lui avait jamais fait rencontré du champagne jusqu'à maintenant, et accessoirement pourquoi il y avait des petites bulles qui refaisaient le Lac des Cygnes dans son verre: c'était gazeux. Mais non seulement la boisson était pétillante, mais elle avait également l'outrecuidance d'être alcoolisé ! Scarlet se dit que le monde était fort bien fait pour la quatrième fois de la soirée, car les pintades allaient avec les coqs de basse-cour et le champagne avec les gens qui osaient apprécier ça; il commenca une grimace, se retint car le premier bataillon de dindes revenait à la charge vers lui, avala tant bien que mal l'hideux breuvage et se mit à chercher une plante en pot pour déverser le reste de la flûte.

«Quel dommage, tout de même. » se mit à penser un peu trop fort le pauvre comédien habitué à réajuster ses vêtements, regardant le triste liquide qui semblait le supplier de le garder avec un petit bruit discret de bulles qui éclatent.

«Dommage.... ? Qu'est-ce qui est dommage, monsieur le baron ? ♥»

Le pseudo-baron se crispa légèrement au ton amère de sucre de cette jeune catin de bonne famille, mais regarda tout de même avec un sourire enjôleur ces cils qui frisaient la caricature et le visage peinturluré qui allait avec. Ne fut-ce que la manière de se tenir et de faire le moindre geste de cette jeune fille qui dépassait à peine les vingts ans le rendait presque plus malade que le champagne; mais il était le Baron Von Lüger, et le Baron avait un mauvais gout acéré en toutes choses.

Dommage..... Dommage qu'on laisse entrer une catin comme toi parmi des gens aussi respectables et dommage que personne ne t'ai jamais dit que chacune de tes mimiques ou tes artifices hors de prix te rendait toujours plus laide ! rageait Scarlet, qui commencait réellement à en avoir assez de toutes ces manières qui le discréditait à quiconque aurait reconnu le sublime acteur.

« Mais voyons, quel dommage..... Quel dommage que vous n'ayez pas de coupe pleine dans votre gracieuse main ! mais j'en ai pris une juste pour vous. Moi je n'en ai pas besoin, vos yeux m'enivrent déjà suffisamment ! »

Et Scarlet prit la poudre d'escampette, laissant comme seule souvenir sa coupe dans la main de la potiche peinturlurée qui en était encore à réfléchir comment glousser du compliment.

Scarlet s'affala contre le mur. Jouer, quel bonheur ! L'impro, si amusant ! Être au milieu du public, quel amusement ! Mais entendre cancaner, devoir parader et être ridicule, non. Ce n'était pas pour lui. Il avait le sang rouge, les cheveux et le tempérament aussi. Jamais il n'aurait du jus de navet dans les veines, ni du distillat de rose ! Et tant pis, qu'il se fasse arrêter, au moins il restera glorieusement dans les esprits ! mais on a beau s'ennuyer à mourir, on en est pas suicidaire, et parmi ses interlocutrices était la poulette grasse d'un haut gradé, et Scarlet sentait au fond de lui que le moindre militaire qui le reconnaîtrait l'emmènerait au tribunal militaire. Pourquoi, il ne le savait pas, mais il se savait recherché par l'armée, point. Donc il continua, attendant qu'elle s'en aille. Mais elle ne partait pas, cette veille peau ! Scarlet en avait assez, Scarlet avait chaud; la colère couvait, et le comédien n'était pas franchement connu comme un modèle zen.

«Je ne pensais pas que les étrangers avaient un anglais si mauvais, ou c’est le champagne qui vous a rendu comme ça

Plusieurs demoiselles de faible esprits se tournèrent, outrées; quelques femmes assez âgées pour être la mère de Scarlet aussi, gênées qu'on puisse les voir en plein marivaudage avec un jeunot. Quant à lui, il voulut d'abord l'étrangler pour venger son honneur de comédien bafoué, puis il se rendit compte qu'il venait de trouver une pie rusée au milieu des gallinacées; ou du moins, un esprit qui allait plus loin que le titre et le prix d'une étoffe. Il soupira, cachant son malaise de se trouver si ridicule devant un vrai esprit, féminin de surcroît, sous couvert d'une arrogante vanité de fils de baron pourri-gâté.

Les choses allaient continuant, la jeune demoiselle allait partir, Scarlet recommencait à parader médiocrement et chacun aurait vite oublié cet étranger qui se faisait tant remarquer. Et Scarlet finirait lui aussi par oublier cette honte qu'il venait d'avoir, après tout ce n'était pas la première fois qu'il se sentait ridicule devant une dame ? Oui, mais voilà, deux choses : de un, Scarlet détestait qu'il y est matière à se moquer de lui par sa faute, et de deux il avait chaud, ce qui ne favorisait une saine et calme réflexion. Et puis, dois-je préciser que Scarlet a un tempérament assez sanguin ?

Scarlet traversa le disque vide laissé par ses auditrices en chaleur presque en bondissant et enserra le poignet de la demoiselle, la traînant de force dans son sillage jusqu'à un coin tranquille sans lui demander son avis. En l'occurrence, c'était l'abord du sapin gigantesque d'où tombait par moment quelques épines, si disgracieuses sur les habits hors de prix des convives. Et là il se pencha à l'oreille de la pauvre captive, toujours solidement attrapée.

«Jeune demoiselle, je ne tiens plus.»

Scarlet se releva un peu, relâcha un peu sa prise et continua, de plus en plus emporté par le raz-de-marée de son agacement qui montait depuis si longtemps comme le recul de la mer avant un tsunami.

«je suis un jeune homme de bien, et ces caquètements m'énervent au plus haut point . Si je continue une seule minute avec ces pintades, je vais en égorger une avec un tesson de flûte à champagne, et quand elle se sera vidée de son sang, je l'éventrerai et j'étranglerai les autres avec ses intestins ! »

Si le début s'était montré sur un ton presque amusé, chuchotant comme une confidence à la malheureuse élue, la fin avait été déclamé haut et fort, et toute la salle, à part peut-être ceux au fond, avait du entendre la tirade assez haineuse. Le silence s'était presque fait, et tandis que la plupart des regards étaient braqués sur le comédien, lui se tournait vers la jeune fille pour voir sa réaction.

[HRP : Mouhaha, Noël c'est passé ! mais je m'en fous, personne n'a dit que cet event était fermé U_U j'ai tellement envie de le continuer moi U_u Et pis comme j'avais commencé à écrire ce post, autant le terminer et le poster, histoire de prouver que je fais qqch des fois ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Evaensade

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 26
Localisation : Dans les limbes de mes souvenirs...


Feuille de personnage
Age:: 19 ans, environ
Profession:: Mercenaire
Relations:

MessageSujet: Re: Event de Noël   Mar 27 Déc - 22:50

La soirée l’ennuyait, rien de plus normale quand on fait tout son possible pour ne pas être remarquer. Le brouhaha incessant était insupportable pour elle, un militaire qui n'aimait guère cette soirée lui-aussi, un comédien qui pense un peu trop fort, des Comtes et Ducs aussi hypocrite les uns que les autres et elle ne vient point le visage de celui qu'elle cherche. L'envie de parti s’incrusta au fond d'elle, que ce le soit très mal vue ou non elle devait sorti de là. Car plus d'une tête pouvait tombée lors de cette soirée.

Alexandra allait presque sortir de la salle de Bal quand une main inconnue l'attrapa par le bras. La propriétaire de cette main lui dit sur un ton très énervé et hostile:

"- Je te chercher depuis des heures. Bien que tu sois une grande chanteuse, sa ne te donne par le droit de faire ce que tu as envie, Elizabeth! Maintenant viens tout le monde t'attend !"

C'était évitant, un quiproquo. Malgré les nombreuses tentatives pour faire disparaître le mal entendue, la jeune Alexandra fut emmener à l'autre bout de la salle au attendait plusieurs musiciens. Dès que la jeune femme la lâcha, les musiciens se mirent à jouer. Elle n'avait pas le choix elle devait comme même chantait, une véritable supplice pour elle. Elle reconnu le morceau de musique et comme ça à le chanter. Sa voix de cristal se fit entendre parti tout les convives présent dans la salle. Le silence s’installa, le chant résonna et tout le monde admirait sa prestation. Quand la chanson fut fini, tout le monde l’applaudirent. Même les musiciens et la jeune femme qui s'approcha d'elle en excusant:

"- Je suis vraiment désoler pour ce malentendu, je pensais que vous me mentiez à fin de ne pas chanter. Je suis vraiment n’avérer.
- Je n'est pas grave. Vous n'avez rien fait de mal, juste vous êtes trompée de personne."

La jeune femme s'excusa encore une dizaine de fois avant de laissai partir Alexandra. Cet dernière allait prendre la direction quand quelqu'un arriva vers elle.


[HJ: Si aucun mec me répond, Scarlet ne compte pas, je harcèlerai tout le monde par MPs ><]


Dernière édition par Alexandra Evaensade le Jeu 29 Déc - 10:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Invité †
Invité




MessageSujet: Re: Event de Noël   Mer 28 Déc - 16:46

Noël…une chose inutile, non une fête qui ne sert qu’à boire, enfin cela ravit les enfants qui sont les plus gagnant dans cette affaire, quoi que les commerçants aussi, bref cela dépité complètement le prince qui n’a plus l’âge de courir dans les couloirs du palais exciter à l’idée de voir ce qui se cache dans les paquets qui git vers le sapin. Alone est là à regarder sa tenue de bal…et mon dieu qu’elle ne lui plait pas ! De la dentelle, des froufrous à ce qu’il sache il n’est pas une fille….bon il est noir au moins son vêtement et heureusement car sinon sa aurait hurlé. Donc il l’est met en grognant mais bon la famille royal doit être présence devant la basse population enfin la moyenne là on va dire, que des nobles, ce qui signifie pour Alone : les filles à marier. Voilà la vrai raison de ne pas vouloir aller à ce genre de fête, on va encore tenter de lui refourguer une jeune fille avec rien dans la tête. Le prince soupir de cela car bon ce n’est pas sont truc ces fêtes et si on tente de le marier sa va vraiment pas le faire cela.

Après avoir enfin terminé de se préparer le jeune homme sort de sa chambre nonchalant à l’idée de ce bal. Le brouhaha commence à se faire entendre et grandi à chaque centimètre fait par le jeune homme qui pense plus à comment se sauver de cela. Bon il arrive enfin à la grande salle et tout le monde le regarde, c’est vrai que les cheveux vert ça passe pas inaperçus. Bon personne ne sais qui il est vraiment et heureusement pour le moment pas envie de voir des groupies ou un flux de personne qui veulent le saluer, très peu pour lui. Il aperçut la petite Naring qu’il préfère éviter car cette teigne il l’aime pas, puis il aperçut un type qui est sois disant un Baron étranger…depuis quand des étrangers viennent ?! Non mais on rentre ici comme dans un moulin ou quoi ?! Alone prend une coupe de champagne pour se détendre et la boit. Dans sa tête il se fait un pense bête : « Ne pas faire ce genre de fête quand je serais roi » car il n’aime pas du tout ça voir plein de gens chez lui, faire comme chez eux à bavasser sur tout et rien. Il regarde a gauche, puis a droite dans l’espoir de trouver une sortie ou alors une conversation potable, mais cette option reste en suspend car bon ce n’est pas son truc. Mais la soirée ce dégrade en plus car un servant a pesté sur la présence du prince dans la soirée et les demoiselles affluent en quête de cette personne, si Alone trouve qui a osé faire cela, il va le massacrer lui faire regretter ces paroles stupide, même si elles ne le sont pas ! Le prince se fait tout petit et décide d’aller non loin de la sortie au cas où si quelqu’un dit que le prince a les cheveux verts qu’il puisse se sauver et retrouver sa chambre et ses vêtements à lui et non ce truc immonde !

Voilà maintenant qu’un chant résonne…bon encore il allait bien ça peut aller mais ce n’est pas son truc non plus bref Alone n’aime rien à ce qui se rapporte au bal ! La chanson terminée la jeune femme semble vouloir quitter le bal, la chance qu’elle a celle-là de pouvoir partir loin de cet endroit. Mais une chose titiller Alone c’est la démarche de la jeune femme qui semble avoir des poids aux jambes…Des armes ? Ce n’est pas que Alone soit parano mais vu les personnes qu’il côtoie, il peut savoir que les femmes se servent de leurs jambes comme porteuse d’arme, que c’est fourbe une femme. Alone pose sa coupe vide et décide de voir ce qu’est cette personne qui se balade avec des armes chez lui car il n’apprécie pas trop cela de voir que son palais ressemble à un moulin. Il se met devant la dite personne.

- Excusez-moi d’aborder comme cela mais je n’aime pas trop tourner autours du pot. Puis je savoir se que vous cacher sous votre robe car je trouve vos pas fort lourd pourtant vous n’êtes pas de forte corpulence enfin après tout je suis peut être un peu trop imaginatif mais cela m’épate que je me trompe.


Tout ça pour juste dire : vous êtes armé ? Mais bon Alone n’est pas le genre à dire une vulgaire phrase comme ça, soyons un peu plus causant pour une fois qu’il l’est c’est déjà un exploit.
Revenir en haut Aller en bas
George Telnoy

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 27/10/2011
Localisation : La où il fait froid :$


Feuille de personnage
Age:: 30 ans
Profession:: Directeur de la banque d'Oxford
Relations:

MessageSujet: Re: Event de Noël   Jeu 29 Déc - 15:44

Après avoir échappé au banquier de province, je me dirigé vers le buffet pour prendre un verre de champagne. Je trempai d’abord mes lèvres sèches dans le breuvage et au moment où la première gorgée fut aspirée. Je fus surprit de son goût , d'habitude je n'aimais pas vraiment le champagne mais celui là était particulié. Pas trop pétillant qu'on peu à peine boire une gorgée et tu ne peux plus t'empêcher de tousser, on sentait bien le goût de la pomme. Après avoir finit mon premier vert j'en pris un deuxième, je voulu commençai à le boire quand le silence se fut et une douce voit se fit entendre …
Je relevai la tête pour voire d'où provenait une telle voix et vit une jeune femme sur scène ; je m'approchai pour mieux la voir. Elle avait des cheveux blancs comme la neige, des yeux verts émeraude. Elle portait une longue robe couleur bordeaux qui laisser voir ses épaules dénudées ornait d'une rose blanche. Chaque son qui sortait de la bouche de la jeune femme était un plaisir pour mes oreilles. À la fin de la chanson j'applaudis très fort, j'aimais quand j'entendais des vrais artistes. La plupart des gens on un brun de talent et se disent tout de suite artiste …

Je finis mon verre de champagne , et attendis que l'artiste descendit de scène pour aller le féliciter. Je m'avançai vers elle quand je vis quelqu'un l'intercepter, je m'approchai pour voire de qui il s'agissait et entendre leur conversation.

- Excusez-moi d’aborder comme cela mais je n’aime pas trop tourner autours du pot. Puis je savoir se que vous cacher sous votre robe car je trouve vos pas fort lourd pourtant vous n’êtes pas de forte corpulence enfin après tout je suis peut être un peu trop imaginatif mais cela m’épate que je me trompe.

C'était Alone Lost Lloyd, un membre de la famille royal … Je ne pus m'empêcher de rentrer dans la conversation.

- Si je puis me permettre, je ne trouve pas que cette question se pose en plus à une dame. Connaissez vous le respect mon cher prince ?

Je ne pus m'empêcher de sourire tout en disant ces mots, ce n'est pas tous les jours qu'on rencontre un prince de cette manière. Je reprit :

- Si vous vouliez avoir un rendez vous seul à seul, on ne si prend pas comme ça. Votre question pourrait vous donnez l'air d'un pervers. Vous en êtes pas un quand même ?

Je sentais que la fin de la soirée n'allait pas être ennuyant du tout. Au fond de moi j'étais un peu enthousiaste, peut l'effet de l'alcool. Je savais que je ne tenais pas très bien l'alcool.
Je vis un serveur passait avec des coupes de champagne posaient sur un plateau d'argent, je l'interpellas en levant la main et lui prit trois coupes. Je regardai le jeune prince et la jeune femme, je fus prit par une courte absence de dix seconde qui me remémora moi et mon frère à dix-huit ans.
Après cette absences, je leur tendis à chacun une coupe :

-Vous en voulez ? dis-je avec un petit sourire.


Dernière édition par George Telnoy le Jeu 29 Déc - 20:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Evaensade

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 26
Localisation : Dans les limbes de mes souvenirs...


Feuille de personnage
Age:: 19 ans, environ
Profession:: Mercenaire
Relations:

MessageSujet: Re: Event de Noël   Jeu 29 Déc - 20:16

-Si je puis me permettre, je ne trouve pas que cette question se pose en plus à une dame. Connaissez vous le respect mon cher prince ?

Alexandra était rassuré de ne pas répondre à la question du Prince, qui a l’habilité de la mettre très mal alaise. Quand elle vit cet homme aux cheveux vert et fort bien habiller lui posa cette question fort déplacée, elle fut prête à sortir une de ces armes. Mais réflexion faite, Alexandra se dit qu'il était fort heureux que cet homme aux cheveux noirs lui sauva la face. Si on avait découvert ces armes, on aurait pensé qu'elle était là pour tuer la famille royale. Personne ne l'aurais cru que c'est pour sa propre protection, elle, jeune femme frêle et innocente qui est fort bien armée. Elle pensa qu'elle était une idiote de ne pas avoir pris son masque, mais la prochaine fois elle y pensera.
L'homme aux cheveux noir, continua a taquiné le Prince. Pendant qu'elle le regardait, Alexandra remarqua qu'il ne pouvais s'empêcher de sourire. De plus elle ne pouvait s'empêcher qu'elle l'avait déjà vue, rien de plus normale il fessait parti de ces personnes qui n'avait pas l'air de s'amuser quand elle est arrivé au bal. Elle reconnut cette cravate rouge qui ce détacher si bien de ce vêtement si sorbe, elle trouvait même que l'homme qui l'a portée était quelqu'un de fort beaux...

-Vous en voulez ?

Quand le verre lui fut tendu, elle sorti de sa torpeur et commença à rougir légèrement. C'était fort inhabituelle venant de sa part, comment pouvait telle perdre son sang-froid. Est-ce la magie de cette fête qui opérée sur elle...
Elle pris le verre, comment refusé une offre venant de celui qui lui avait sauvée la face devant le prince. En remerciement elle fit un léger signe de tête, n’osant plus parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nielle Naring
co-fondatrice
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 27/10/2011
Localisation : Quelque part dans le noir


Feuille de personnage
Age:: dix sept ans
Profession:: Future baronne...
Relations:

MessageSujet: Re: Event de Noël   Ven 30 Déc - 8:29

Levant les yeux, je ne pu réprimer un léger sourire. Elle était venue! Je ne pensais pas qu'elle allait venir si tôt... Enfin, moi qui croyais m'ennuyer longuement, je me trompais... Si elle était là, le temps passerait bien plus vite. Et tant pis pour les nouvelles proies, elles seraient sauves encore une journée au moins. En revanche, si la présence d'Angela me réjouissait, je devais faire attention à mon image de fillette de bonne famille... Et montrer que j'étais suffisamment intelligente et mature pour aimer plus ou moins quelqu'un n'entrait absolument pas dans mes plans. Montrer ça, c'était autoriser toutes les personnes présentes à coller une étiquette sur mon portrait avec "mariable" marqué dessus. Tout à fait hors de question. De plus, la salutation de la jeune Kyumi avait fait se retourner toutes les personnes présentes dans un cercle de quinze mètres, il me fallait vraiment faire attention à ce que je dirais. Parce que comme entrée en matière, il y avais eu plus discret tout de même.
Je promenais mon regard rapidement aux alentours, ce qui confirma que pas mal de nobles étaient de sortie, j'entraperçu rapidement la mère et la soeur d'Angela, notre cher prince, qu'il reste dans son coin celui là, et bien d'autres de ma connaissance. Je reportais mon regard sur mon vis-à-vis. Il fallait que je réponde vite, ça allait finir par paraître étrange. Mais comment faire? Nielle était-elle suffisamment idiote pour dire joyeusement bonjour à cette fille à la réputation déplorable, ou devait-elle tout de même en avoir peur? Enfin, cette dernière option n'était pas son type, et ne me plaisait guère. Maintenant qu'elle m'avait trouvé, pas question de la laisser repartir comme ça. En ce cas, il suffisait de remettre une couche sur l'idiote, en plus, les gens qui s'étaient retournés verraient encore une fois combien était bête la fille des Naring. Tout bénéfice.
Saisissant deux pans de ma robe, je fis mon plus beau sourire et effectuais une timide révérence.

Merci beaucoup Madame, votre robe aussi est très belle.

_________________


Petites roses aux doux pétales...
Une rose de ma tite soeur Gabri!

Une rose pleine d'épines de ce cher ami qu'est Alone...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Invité †
Invité




MessageSujet: Re: Event de Noël   Ven 30 Déc - 11:39

Ayant abordé une jeune femme sans gêne pour poser une question de la même façon dont il a abordé, il demanda juste si cette femme est armée où non, mais bon il fallu qu’une personne s’introduise dans la conversation, bon il a le droit mais c’est remarque ne fut pas pour embellir le prince loin de là.

- Si je puis me permettre, je ne trouve pas que cette question se pose en plus à une dame. Connaissez-vous le respect mon cher prince ?

Le Prince change immédiatement de regard, il opte plus pour un regard menaçant car devant une étrangère son statut est dévoilé d’une façon bien méprisante, non mais pour qui il se prend celui-là ?! De plus il se permet de reprendre la parole.

- Si vous vouliez avoir un rendez vous seul à seul, on ne si prend pas comme ça. Votre question pourrait vous donnez l'air d'un pervers. Vous en êtes pas un quand même ?

Il se fiche de lui en plus, Alone fit un léger sourire nerveux, cela ne lui plait aucunement, il est même entrain de ce demander comment cet individu va disparaitre loin de lui. Puis il prit des coupes de champagne et les tend vers les deux personnes.

-Vous en voulez ?


Dit-il avec un sourire, la jeune femme la prend et baisse la tête en signe de remerciement. Alone fixe la coupe, puis l’homme qui lui propose cette coupe. Son regard blasé montrer tout de suite l’effet que cela lui fait. Dans sa tête il voit bien cette homme au bout d’une corde, non mais comme ci le prince a ne serait-ce l’envie de faire ami-ami avec ça. C’est alors que le Prince craque, mais pas de façon violente, non, il passe sa colère dans un grand fou rire qui se fait entendre dans toute la salle, donc la discrétion et morte maintenant, mais cela l’amuse un peu et sa le fait craquer au moins sa colère passe. Après son petit moment de crise de fou rire qui a durée une bonne minute, il se remet droit et fait face à cet homme.

-En parlant politesse, je vous prie de ne pas m’adresser la parole alors que vous connaissez mon rang, de plus si c’est pour faire des remarques erronées et stupides alors vous feriez mieux de garder votre langue dans votre poche avant que je vous la coupe moi-même.

...Cela a presque le mérite d’être clair. Se Tenloy s’il ne se trompe pas et de plus futur chef d’après ses sources a un toupet qu’Alone n’aime pas du tout pire que la Naring il a trouvé ces deux là sont bon pour être dans le même panier, Alone reprend la parole avant toute réplique.

-De plus monsieur je ne suis pas pervers mais prévoyant si cette femme porte des armes sur elle c’est le cachot, après tout qui se balade avec des armes ? A part si celle-ci a une bonne raison. Et enfin je vous pris de garder cette coupe avant qu’elle ne vous finisse dessus, et d’éviter toute parole rabaissant à mon égard même si j’avoue que vous parlez plus dans le vent.
Dit-il en riant un peu. Si vous continuez ainsi je ne pense pas que vous alliez revoir la lumière du lendemain, ou bien votre bureau car après tout vous êtes rien à coter de moi et je peux vous écraser comme le ridicule insecte que vous êtes.

Alone n’est pas comme il l’a dit précédemment le genre à tourner autour du pot, il lui a gentiment dit « de ce la fermer pour l’homme, et de s’expliquer pour la femme » Mais après tout Alone n’aime pas perdre son temps.


Dernière édition par Alone L. Lloyd le Ven 30 Déc - 16:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
† Invité †
Invité




MessageSujet: Re: Event de Noël   Ven 30 Déc - 16:25

Gabriella a cherchée de quoi s’occuper et elle trouva de quoi, cet homme à la chevelure rouge a de quoi l’occuper, cet accent nul et cette façon d’agir amuse la blondinette. Elle se fiche éperdument des réactions des femmes qui sont outrée de par la remarque de la Kyumi. Le jeune homme aussi semble ne pas l’apprécier cette remarque mais bon, c’est fait pour. Mais il ne réplique pas donc elle est un peu vexée qu’il ne répond pas et donc la demoiselle commence à partir mais d’un coup elle sent quelque chose serrer son poigné et l’emmène. Des gros yeux sa dessine sur son visage car quand on la tirer d’un coup et elle a quitté le sol un instant. Elle se retrouve vers le grand sapin en compagnie de cet homme qui s’approche pour lui susurrer quelque mot.

«Jeune demoiselle, je ne tiens plus

…la blondinette un instant vient de s'imaginer plein de chose à ces mots, mais elle remarque qu’il relâche sa prise donc cela doit être autre chose mais quoi ? Elle se frotte le poigné un peu rouge puis regarde le jeune homme qui semble être enragé.

«Je suis un jeune homme de bien, et ces caquètements m'énervent au plus haut point. Si je continue une seule minute avec ces pintades, je vais en égorger une avec un tesson de flûte à champagne, et quand elle se sera vidée de son sang, je l'éventrerai et j'étranglerai les autres avec ses intestins ! »

Elle le regarde amusé de ces remarques bruyantes mais vrai les femmes ici ne font que se pavaner pour attirer les hommes. Les gens le regarder comme un mouton noir parmi eux, enfin plutôt rouge pour lui. Il semble bien amusant Gabriella a bien choisit « son jouet » Elle se met à rire amusée.

- Si vous faites cela vous pourriez vous attirer des problèmes, mais c’est vrai que certaine personne mérite cela. Pourquoi ne pas changer de spectateur et viser les hommes car après tout les hommes ne glousse pas.

Elle parler sans vraiment parler on va dire, juste histoire de faire une conversation. Mais dés qu’elle a terminé sa parole, Gabriella entend un rire plutôt masculin. Elle se retourne et voit vers la sortie un jeune homme aux cheveux vert pris d’un fou rire. Qu’elle étrange personne, enfin Gabriella fait bien partie des personnes qui ont petit soucis dans leurs tête, en y pensant jouer ce jeu de masque n’est pas très normal mais bon. Après que le jeune homme bien habillé et fini sa crise elle remarque un jeune homme vêtue d’un habit de l’armé.

- Je sais et si vous tentez une conversation avec un homme que des pintades comme vous dites, je suis sûr que vous vous calmerez comme ça monsieur rouge. Dit-elle en riant

Sur ses mots elle approche la personne qui semble perdu dans ses pensées coupe de champagne à la main. Elle se met face à lui et fait un grand sourire.

- Bonsoir, vous avez perdu quelqu’un pour faire un visage pareil, c’est noël ! Il ne faut pas faire la tête, sinon à quoi sa sert de rester en ici si c’est pour bouder. Si vous cherchez une conversation je vous conseil le monsieur à la chevelure toute rouge il est gentil et drôle.

Toujours son sourire qui ne s’efface pas, elle aborde les gens sans peur, mais après tout c’est Gabriella et la peur est une chose qu’elle ne connait guère.
Revenir en haut Aller en bas
Angela Kyumi
co-fondatrice
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 10/06/2011
Age : 23
Localisation : La ou le vent me porte ~~~~


Feuille de personnage
Age:: 18 été ou printemps, comme bon vous semble
Profession::
Relations:

MessageSujet: Re: Event de Noël   Dim 1 Jan - 23:45

Toutes l’assemblée avait les yeux rivé sur nous, regardant le duo que l’on formait avec de drôle d’air. Ma sœur qui était présente, faisant la famille de bonne famille qu’elle jouait à merveille ainsi que ma charmante mère nous regardaient. Je pouvais sentir les inquiétudes de cette personne que l’on appelle maman à la parole que je venais de dire, maman toi qui n’étais pas au courant de notre relation, si seulement tu savais, un jour je te le dirais, ce jour là je serais banni de la famille Kyumi et remercié de notre demeure. Nielle relevait son magnifique visage pale, j’avais un léger sourire aux lèvres en la voyant et toutes ces personnes nous fixaient toujours, je leur répondais par un sourire en tournant ma tête dans leur direction, mettant ainsi fin à tous ses regards, cependant je le soutenais arrivant au niveau des deux personnes portant le même nom que celui que je portais.
Nous étions toujours au pied du magistral sapin, je me demandais quelle vu l’on pouvait avoir à son sommet, voir de haut toute ses personnes qui normalement prennent de haut, se serrait un magnifique spectacle des plus mémorable. Eux qui disaient à qui voulait bien l’entendre qu’ils étaient ouverts à tous, ne pouvaient accepter qu’une personne soit homosexuel ou pire bisexuel, mesdames et messieurs, si vous saviez combien vous pouvez être ridicule, donneur de leçon ne voulant jamais en recevoir alors que cela pourrait leur être si utile.

J’étais si contente de la voir, je ne l’attendais pas aussi tôt dans la soirée ni arriver à la croiser aussi facilement. Mais je devais faire attention, ma réputation avait beau être assez sulfureuse au vu de mes actes et de comment je l’entretenais, celle ce Nielle était tout autre. Ma compagne était encore pure, une ravissante demoiselle innocente qui ne s’abaissait pas à fricoter avec des gens de mon genre. Du moins elle était ainsi pour toute les personnes qui étaient là, l’héritière parfaite de la famille Naring et un exemple pour toute jeune fille. Sa réputation et les bruits qui courraient à son sujets étaient tous des plus plaisant, jamais un mot de travers pour la décrire. Je devais donc me tenir à carreau, éviter tous faux pas qui pourrait, non pas moi, mais la mettre en danger. Comme toutes jeunes filles bien éduquées, elle me faisait une légère révérence. Je le regardais amusée par toute cette mascarade et avec le temps j’avais oublié comment faire ce geste, je décidais donc de reproduire à l’identique ce que je venais de voir, baissant les jambes avec délicatesse ainsi que la tête. A quoi bon servait ce geste bien inutile ? Je ne savais, pour moi il n’était que perte de temps, comme toutes marques de politesses ce n’était que futilité.
Je me redressais très rapidement, toujours sourire aux lèvres, les gens avaient cessé de nous observer, du moins directement, je pouvais constater en regardant autours de nous que quelques yeux balader nous fixaient, mais pour le moment il n’y avait rien à voir. Ils pouvaient retourner à leurs occupations de faux cul… Pardon lèche-botte est sans doute plus polie pour une jeune fille.
Un serveur passait à côté de nous, il s’arrêtait quelques instant, tout en regardant la jolie créature qui ce trouvait en face de moi, j’allégeais sont plateau neuf pour l’occasion de couleur argenté de deux coupe de champagne.

-Ce n’est pas la robe dont je rêvais, elle est bien trop couverte à mon gout.

Je parlais nettement moins fort, le son qui sortait de ma bouche devait être moins même pas du tous audible pour les personnes environnante. Ces bourgeois devaient être bien dessus, il ne pouvait que constater l’ouverture et la fermeture de ma bouche à mes paroles. Je tenais toujours les deux coupes, le liquide couleur or pétillait de milles feux, tout comme la salle et ce qui pouvait ce trouvait en ce lieux. Nous étions là, bien au chaud, ce souciant seulement de notre petite personne, à boire et manger des produits de luxe alors que t’en ne pouvaient ce permettre d’avaler des choses. Ce pays ce préoccupait de ses sujets que quand cela pouvait lui être utile, sinon il n’était que la dernière roue d’un long carrosse dorée.
Je n’allais pas boire les deux coupe de champagne, le but n’était pas là non plus, je tendais un des flutes à la demoiselle, gardant toujours mon sourire m’approchant doucement et assez peu de Nielle.

-Officiellement cette coupe sera mes excuses mais trinquons plutôt à notre rencontre, ma très chère Nielle.

Ma voie était telle, que personne ne pouvait entendre ce que je venais de dire, je préférais de prendre aucun risque, mais l’appelle du danger ce faisait sentir de plus en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Evaensade

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 26
Localisation : Dans les limbes de mes souvenirs...


Feuille de personnage
Age:: 19 ans, environ
Profession:: Mercenaire
Relations:

MessageSujet: Re: Event de Noël   Mer 4 Jan - 19:43

C'est ce qu'elle attendait ! Ce moment où le prince détournerais son attention sur elle. Son fou rire fut une bénédiction, sa lui permis de s’éloignait discrètement de cet homme au sang royale. Elle recula doucement, un pas après l'autre... Quand elle fut mêlée à la foule, elle continua de s’éloignait de façon d'être invisible dans la foule. Elle avait posée son verre, qu'elle n'avait absolument pas touchée, sur le plateau d'un serveur qui passait par là.
Elle fut arrivait à la porte qui menée dans le hall du château, personne ne l'avait vue. Elle entendait point ce que disait le jeune prince à cet homme qui l'a sauva d'une explication ardue. Ce qui était sûr c'est que le prince rire légèrement.

Le hall était grand et vaste, et le nombre de cachette était réduite. Elle devait faire vite pour évitait une nouvelle rencontre avec le prince. Ou cachait ces armes ? Cette question lui trotter dans la tête pendant qu'elle défit ces derniers. Quand elle regarda par la fenêtre, elle vit qu'il neigeait fortement. Mais c'est une mauvaise idée, il faut trouver autre chose... Elle trouva enfin un endroit pu les cacher. Quand elle eu fini de se "débarrasser" sur elle de ces armes, elle chercha pour elle même. Vite ! Vite, avant que le prince arrive ! Où ?... Où ?... Elle trouva, se place. Elle ralenti sa respiration... les battements de son cœur... elle resta immobile, calme... invisible... comme lors de ces missions, elle fondit dans le décors. Elle pouvait restée des heures comme ça, invisible. Le métier de mercenaire avait certes beaucoup d'inconvénient, mais à force on adopte des réflexes qui peuvent vous sauvez la vie. Là était tout l'enjeu, sauvé sa peau. Elle ne devait être découverte sous son véritable jour...

C'est ça qu'elle entendit que tout soit calme et qu'elle soit hors de danger...


[HJ: dsl d'avoir fait un poste médiocre mercredi mais j'étais un peu presse ce jour là - -']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
George Telnoy

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 27/10/2011
Localisation : La où il fait froid :$


Feuille de personnage
Age:: 30 ans
Profession:: Directeur de la banque d'Oxford
Relations:

MessageSujet: Re: Event de Noël   Mer 11 Jan - 13:14

La jeune fille me prit un verre et me fit un sourire, je lui rendis et trinquai avec elle. Quand je me retourne vers le prince, il me regarda droit dans les yeux et lâcha un énorme fou rire. Toute les têtes de chaque invité se tournèrent vers nous. Puis il se mit face a moi, je dus légèrement baisser la tête pour ne pas le regarder, ce qui me fit sourire. Mais ce sourire fut bientôt effacé par la remarque du jeune prince.

-En parlant politesse, je vous prie de ne pas m’adresser la parole alors que vous connaissez mon rang, de plus si c’est pour faire des remarques erronées et stupides alors vous feriez mieux de garder votre langue dans votre poche avant que je vous la coupe moi-même.

J'admirai l'assurance du garçon, je fronçai les sourcil. Je sentais la colère monter en moi, quelle dure tâche de retenir la haine, la colère qu'on peut porter à quelqu'un. Je savais que je n'étais toujours pas très gentil avec certaines personnes mais au moins j'avais du coeur.
Le jeune prince ne me laissa pas le temps de répliquer, il enchaîna :

-De plus monsieur je ne suis pas pervers mais prévoyant si cette femme porte des armes sur elle c’est le cachot, après tout qui se balade avec des armes ? A part si celle-ci a une bonne raison. Et enfin je vous pris de garder cette coupe avant qu’elle ne vous finisse dessus, et d’éviter toute parole rabaissant à mon égard même si j’avoue que vous parlez plus dans le vent. Dit-il en riant un peu.
Si vous continuez ainsi je ne pense pas que vous alliez revoir la lumière du lendemain, ou bien votre bureau car après tout vous êtes rien à coter de moi et je peux vous écraser comme le ridicule insecte que vous êtes.


Il me menaçait, quel honte. Je ne trouvais pas digne d'un homme d'utiliser son pouvoir pour exterminer les personnes qui se mettaient en travers son chemin.
Je pris une gorgée de champagne l'avalai doucement et respirer un bon coup :

-Monsieur le petit prince serait vexé ? Monsieur n'a pas d'humour ? C'est très lâche d'utiliser don rang qu'on règle les problèmes entre hommes, bon si monsieur veut tout le monde à ses pieds …

Sur ces dernier mots je m'inclina grossièrement, je voulus saluer la jeune fille mais elle était déjà partit. Je fis une grand sourire au prince et sortis de la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Evaensade

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 26
Localisation : Dans les limbes de mes souvenirs...


Feuille de personnage
Age:: 19 ans, environ
Profession:: Mercenaire
Relations:

MessageSujet: Re: Event de Noël   Mer 11 Jan - 20:01

Des pas résonnèrent dans le hall d'entrée. Malgré les risques qu'elle prenait, Alexandra risqua un œil pour identifié l'arrivant. Heureusement pour elle ce ne fut pas le prince, mais cet homme. Elle ne connaissait toujours pas le nom de son sauveur, n'est pas idiot, ce noble vêtu d'un costume noir et d'un cravate rouge sang. Elle voulait le remercier de l'avoir sauvée du prince, mais comment s'adresser à un homme de son rang. Malgré tout elle souhaite le remercier, pour ça elle devait sortir de sa cachette et faire cesser à son cœur de battre la chamade. N'est-ce pas un comble pour assassin de son rang de ne plus avoir de contrôle sur ces propres sentiments, à croire que son corps et son esprit font deux ainsi l'empêchant d’agir normalement.
Cacher derrière un des rideaux du rez-de-chaussée, elle sorti le plus discrètement possible. Quand elle apparu enfin, elle se plaça devant la fenêtre dont la lune l'éclairait tout ces feux. La soirée était très avancée, les étoiles et la lune étaient aux dans le ciel, et pour cette année exceptionnellement cette année la lune était pleine et magnifique pour la nuit de noël. Sa lumière était d'un bleu clair, ce qui donnait de merveilleux reflets dans les cheveux d'Alexandra.
L'homme allait ouvrir la porte, c'est à ce moment qu'elle dit:

"- Vous partez maintenant ?"

Sa voix résonnait dans la salle comme une douce mélodie. Bien qu'elle ne le fessait pas expert, toutes les conditions étaient réunis pour qu'elle ai l'apparence d'un ange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Contenu sponsorisé †





MessageSujet: Re: Event de Noël   

Revenir en haut Aller en bas
 

Event de Noël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» Event 5 : Ecriture & Dessin
» Halloween event !!!
» L'event d'halloween sur FR
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom's Gulf :: Le RP avec Kingdom's Gulf ♠ :: Le Palais Royal :: Salle de bal-