Kingdom's Gulf

Entrez dans l’Angleterre d'autrefois, entre riches familles et viles créatures qu'allez-vous choisir ? Le bien ou le mal ? Venez explorer toutes les facettes de se pays
 

Partagez | 
 

 Ma si belle rose [PV Nielle ♥] (+16)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angela Kyumi
co-fondatrice
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 10/06/2011
Age : 23
Localisation : La ou le vent me porte ~~~~


Feuille de personnage
Age:: 18 été ou printemps, comme bon vous semble
Profession::
Relations:

MessageSujet: Ma si belle rose [PV Nielle ♥] (+16)   Ven 18 Nov - 23:01

Quel étaient belles ses fleurs, multicolores comme la couleur du ciel, mélange de rouge/orangé et de bleu, cela donnait vraiment envie de faire une balade. A travers ses labyrinthe d’arbres, arbustes et fleurs en tout en genre et toute couleur je ne distinguais pas grand-chose, à par la demeure de notre reine à qui nous devions tous autorité, respect et politesse, bien sûr que je lui donnais tous ceci. Les roses blanches semblaient si pures que cela frôlait l’indécence, une personne normalement constitué devait penser la même chose que moi, la blancheur cette couleur qui en France représenter la monarchie, chose que nous, en Angleterre nous ne connaissions pas vraiment. Un pays dirigé par les ordres de madame la souveraine, aider par les quatre grandes familles du Royaume, je faisais partie de l’une d’entre elle, pour mon plus grand malheur ou bonheur, je ne savais.

En faire partie me procurait la chance de faire ce que je voulais et ceci dans tous les sens du terme, je rencontrais les plus belles femmes et hommes qui pouvaient exister dans le monde et dans cet humble pays et tout ça pour le plaisir de mes yeux et d’autres parties de mon corps dont je ne citerais pas le nom. Mais toute cette merveille était gâchée par ces réunions, balles, rendez-vous et j’en passe auquel je devais faire part de ma présence, je n’étais gert la bienvenue, la raison en était des plus simples, mais multiples déboires avec des personnes de haut rang avaient fait le tour des tables et des personnes, je n’avais plus le droit de m’amuser ? A quoi bon servaient les chambres que l’ont mettaient à notre disposition dans ces cas là ?

Je venais de sortir d’une de ses réunions des plus barbantes qu’il soit, je n’avais pas comprit la moitié de ce qui s’y était dit et d’ailleurs je n’avais pas cherché, préférant largement dormir et voir le temps défilait sous mes yeux quant ses dernier n’étaient pas fermé. Si tout de même, j’avais eu l’extrême gentillesse de participer… Pour critiquer… Cependant je partais de l’idée que cela était mieux que rien, les gens avaient été tellement heureux d’être enfermer dans cette salle bien lugubre et sombre quelques heures de plus part ma faute tandis que je piquais un petit somme. La journée c’était enfin terminé, elle avait été longue, interminable et rythmé par de nombreux, très nombreux et lassant rendez-vous.

Je contemplais les roses noires qui défilaient sous mon regard pendant que je marchais à leurs côtés, je voulais tend les arracher et en faire dieux ne sait quoi, les enterrer sans doute en hommage à toutes les autres qui n’avaient pu voire le jour ce coucher et la lune faire son apparition au même moment. J’en arrachais une délicatement avant de la portait à mon nez pour humer l’odeur qu’elle laissait échapper, une odeur fine et délicate, légèrement sucré qui donnait envie d’être sentit à longueur de temps, haha, du moins pour les personnes normale mais pas pour moi, mon côté sadique ressortissait en voyant cette belle rose noir dans la force de l’âge, elle n’allait pas rester bien longtemps ainsi.

Cette frêle fleur qui pour certain était celle de l’amour ou je ne savais quoi une autre chose toute aussi débile, inutile et puéril que sont les sentiments entre deux petit êtres qui… S’… Non je ne pouvais pas le dire, ce mot m’irisait les poils et me mettait dans tous mes états, je ne pouvais pas le supporter, question d’éducation surement. Je la faisais rouler dans la paume de ma main d’un air amusé, attendant le moment fatidique ou je pourrais sentir ses pétales se casser et s’arracher de son cœur les unes après les autres, cette petite rose voyait en ce jour le dernier de sa courte existence.

-Hooo, petite rose, laisse moi jouer un peut avec tes si belle pétales qui donnes tellement envie de les arracher à quel point elles sont si parfaite.

A ce moment précis, je devais passer pour une folle, mais après tout je ne cachais pas se côté de ma personnalité, je voulais m’amuser un petit moment en compagnie de cet être innocent qui ne pouvait ce défendre contre moi, elle ne pouvait que subir s’en jamais ce plaindre. Je jubilais de plaisir en pensant au bonheur de l’écraser oui la jeter par terre en mille morceau, quand cette dernière ne ressemblerait plus qu’à un amas de poussière sans valeur.

Mais mon petit instant privilégié en tête à tête avec cette fleur des couleurs des plus sombre fut gâché, derrière moi je distinguais des bruits de pas, homme, femme ? Après tous peut m’importer, je gardais la rose entre mes doigts, sans les refermer sur elle, attendant de voir à qui j’avais à faire, espérant seulement que cette personne soit d’une charmante compagnie.


Dernière édition par Angela Kyumi le Mar 6 Déc - 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nielle Naring
co-fondatrice
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 27/10/2011
Localisation : Quelque part dans le noir


Feuille de personnage
Age:: dix sept ans
Profession:: Future baronne...
Relations:

MessageSujet: Re: Ma si belle rose [PV Nielle ♥] (+16)   Jeu 24 Nov - 16:09

Je m'étirais comme un chat, attendant patiemment que la salle ne se vide. Encore une réunion, ce devait être au moins la quatrième de la journée, heureusement que ce n'était qu'une fois par semaine, je ne sais pas vraiment ce qui se passerait si ce n'était pas le cas... Très ennuyeux, rien à faire d'autre qu'écouter des gens parler de choses qui ne me concernaient que très peu, et auxquelles je n'aurais pas mon mot à dire avant mes vingt ans, ce qui n'était pas demain la veille. Heureusement, ma journée était terminée, a trois heures de l'après midi, quel bonheur, surtout sachant que la semaine dernière, il y en avait eu pour quatre heures de plus. Plus rien à faire a part ce que je souhaitais... Dans l'immédiat, mon voeux le plus cher était de pouvoir rentrer à la maison retrouver mon frère, mais je devais avant cela traverser tout le château sans me perdre, chose peu facile s'il en est.
Je jetais un regard alentour, ça y est, tous ces vieux barbants (pardon père mais c'est vrai...) étaient enfin partis. C'était peut-être ça le plus déprimant dans ces réunions, pas une seule personne avec qui s'amuser, lui jouer le rôle de la débile froufroutante, comme la plupart des jeunes filles de mon âge, qui rougissent pour un rien et minaudent à en perdre la tête... Je ne vais pas dire que ce type de filles ne me déplait pas, loin de là, on peut leur apprendre plein de trucs, leur en faire croire encore plus et agir comme elles histoire de jouer, mais ce n'est pas vraiment comme ça que je suis... Un jeune homme, n'importe lequel, ce serait très sympathique dans ces réunions, m'amuser un peu avec lui, et au bout d'un certain temps, quand il serait mûr et qu'il me ferait moult déclarations, le jeter de manière magnifique et définitive, ou rejeter la faute de notre amour impossible sur un autre prétendant et les voir s'entre-déchirer... C'est vraiment rageant de n'avoir que des plus de quarante ans...
Je me levais enfin, ramenant cette haïssable robe longue près de moi, et je pris la porte, suivant en cela l'exemple donné par tous les autres avant moi. Rester à savoir si j'arriverai à retrouver mon chemin. Ce n'était pas vraiment que je n'avais pas de sens de l'orientation, juste que je ne fais pas forcément attention aux lieux dans lesquels je passe... Coup de chance inouïe, je finis par me retrouver dehors, comme quoi quand je veux je peux, il n'y a pas de raisons. Je me remis en route à une allure plus vive, le plus dur était passé, je ne pouvais quand même pas me perdre dans les jardins, c'eut été le comble du ridicule, même moi je devais le reconnaitre. Avançant rapidemant entre les massifs de rose, je me permis la contemplation de ces fleurs. Que c'est moche les roses... Une espèce de buissons piquant et plein de fleurs colorées, c'est vraiment peu esthétique... Et le fait que peu de gens soient d'accord avec moi sur ce point ne faisait qu'accroitre le fait que je suis sûre d'avoir raison. Concentrée sur mes pensées, je finis pourtant par me rendre compte que je n'étais pas seule dans cette partie du jardin. Non loin de moi, une jeune fille, d'un age incertain puisqu'elle me tournait le dos, était en train de regarder les fleurs, la tête penchée en avant, comme si elle examinait quelque chose dans sa main. Les cheveux longs, chatains, elle portait une robe... Courte, c'était le moins qu'on puisse dire. Même très courte en fait. Le genre de truc impossibles normalement à porter en société, si on ne veut pas se faire fusiller du regard par la quasi totalité des gens autour. Cette particularité noteamment m'intrigua. Qui était-elle, pour oser paraitre ainsi presque nue en public? Moi je ne fais ça que chez moi, sinon mon père me rabroue, assez férocement d'ailleurs... Je ralentis la cadence, m'apprétant à aborder cette inconnue, elle était peut-être interressante, qui sait, les miracles existent... Et puis sinon, je pourrais m'amuser avec elle, ce ne serait pas plus mal, si elle vivait ici je pourrais l'amener aux réunions de la semaine prochaine, ce pourrait-être très interressant... Je m'approchais suffiseamment, et quand je fus a quelques mètres, j'affichais sur mon visage un sourire enfantin qui faisait battre le coeur de toutes les jeunes personnes, garçons ou filles, la meilleure arme quand on entame une conversation. Je l'interpellais alors, d'une voix claire, prenant mon rôle d'idiote finie très au sérieux :

- Bonjour, tu fais quoi ici?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angela Kyumi
co-fondatrice
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 10/06/2011
Age : 23
Localisation : La ou le vent me porte ~~~~


Feuille de personnage
Age:: 18 été ou printemps, comme bon vous semble
Profession::
Relations:

MessageSujet: Re: Ma si belle rose [PV Nielle ♥] (+16)   Sam 26 Nov - 21:43

Ho, petite rose, si belle fleur qui est le symbole de temps de chose en ce bas monde, de l’amour, l’innocence ou bien la mort, ses fleurs que l’on trouvaient aussi bien à des mariages que sur les tombes des morts, que l’on offre à la personne que l’on aime… Je la faisais rouler sur la paume de ma main, entendant cette personne toujours plus proche, que cette personne soit charmante, j’aurais bien aimé passer une soirée en bonne compagnie, mais dans toutes ses réunions il était bien rare de pouvoir trouver des personnes de mon âge. Une personne des mon âge, serait fort la bienvenue pensais-je, je pourrais jouer quelques instant avec cette personne. En attend, je restais les yeux rivé sur ma rose, sans me retourner, ni dire un mot, une légère brise venait accompagner le tout faisant bouger un peut ma belle fleur qui allait pas tarder à volait en éclat, les pétales arraché et coupé en mille morceau, quelle triste fin pour une si belle chose.

Un silence parcourais le jardin qui était illuminé par le soleil couchant, le crépuscule ainsi que la lune commençaient à faire leurs apparition et la chaleur de la journée disparaissait à son tour peu à peut pour faire place à un petit vent frais venu du nord. Cette inconnu, que je ne voyais toujours pas, à qui je faisais dos prit enfin la parole, le silence ce brisait, la partie de jeu pouvait commencer.
Une voie féminine douce et agréable, que diable, je n’en revenais pas, à l’entendre elle avait l’air jeune et sûr d’elle, ma satisfaction et surprises étaient totale, je fermais les yeux, réfléchissant quelques instant, pendant les réunions je n’avais pas regardé grand-chose, pas assez pour remarquer une jeune femme du moins, quel dommage, comment j’avais pu louper ça ? Je baladais toujours ma rose noir sur la paume de ma main, ne me retournant toujours pas, la rose m’occupait pour le moment. Je la prenais entre mes doigts délicatement, la portant au ciel tout en la fixant, avant d’arrachais doucement et avec fermeté les pétales, unes à unes elles ce mettaient à voler au vent, tourbillonnent au grès de ce dernier, d’avant en arrière, de gauche à droite, une direction bien indécise. Il ne restait plus que les épines toujours installé sur la tige verte qui trônait dans ma main, mais plus pour longtemps, je refermais avec violence ma mains sur elle, avant de la laissait tomber sur le sol, comme un vulgaire morceau de tissu inutile et encombrant. Du sang venait faire son apparition sur ma paume, coulant tranquillement le long de mon poignet, le rouge quelle belle couleur. Je restais muette au parole que l’on m’avait dit, gardant le suspense entier sur son identité, je voulais garder un peut de mystère dans cette rencontre.

Qui j’étais ? Et si moi-même je ne le savais pas ? Juste une fille… Une fille de bonne famille qui aime passer pour une sadique et à qui tout les défauts du monde la faisait rire. J’étais une simple fille, destiné à reprendre le flambeau de mes parents dans leur quête de la justice, d’un monde idéale ou les gens comme moi n’existeraient pas. J’étais juste une demoiselle rebelle, ce foutant de sa vie et ne calculant pas la chance d’avoir tout ce que je voulais, le monde m’importais peut, en revanche ma personne m’intéressait. De bonne parole dans cette réponse aurait fait bien, mais non, je n’étais pas ce genre de personne, à faire attention à sa réputation et tous le tralala, la gloire et le nom de ma famille me convenait parfaitement au contraire du fardeau de ses réunion à répétition, auxquelles je dormais bien tranquillement dans mon coin, me réveillent seulement pour foutre la merde dans un langage peut adéquat.

-Qui suis-je ? Veux-tu vraiment le savoir ?

Voulait-elle vraiment le savoir ? Cette fille devenait très intéressante, oubliant complètement le vouvoiement, même si nous devions avoir dans les mêmes âges, ici, dans la haute société, peut importait l’âge, la différence que nous avions, il fallait dire « vous » le « tu » était un signe d’impolitesse, oui oui j’avais bien apprit ma leçon mais ce n’été pas pour autant que je l’appliquais. Cette fille me fascinait, son comportement était aussi incohérent pour ce monde de la politesse que le mien. Le silence revenait, les rayons du soleil devenaient de moins en moins perçants, ils déclinaient au fur et à mesure que la soirée prenait place, puis je reprenais la parole…

-Juste une jeune de bonne famille, qui ce promène dans ses humble jardin, regardant les fleurs et ce magnifique coucher de soleil.

Ma réponse ne devait pas être celle qu’elle attendait et pourtant c’est de ça qu’elle allait ce contenter pour le moment, quelle intérêt de connaitre mon nom, mon prénom et toute ces choses inutiles qui s’appelle une identité, ce n’est pas ça qui fait notre caractère, un prénom que un vulgaire bout de papier qui nous suit toute notre vie. Je tournais légèrement ma tête sur le côté, assez pour la voir d’un œil mais pas suffisamment pour qu’elle puisse apercevoir mon visage en entier. Hoo, mais quelle ravissante demoiselle se trouvait dans mon dos, de long cheveux et des habits très élégant, finalement elle était sans doute une bonne fifille de cette société, un jolie visage fin, cette charmante fille était dans mes âges, à un ou deux ans près.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nielle Naring
co-fondatrice
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 27/10/2011
Localisation : Quelque part dans le noir


Feuille de personnage
Age:: dix sept ans
Profession:: Future baronne...
Relations:

MessageSujet: Re: Ma si belle rose [PV Nielle ♥] (+16)   Mar 29 Nov - 13:07

J'attendais sa réponse, de plus en plus interréssée par la jeune fille devant moi. D'habitude, tous, qu'ils soient jeunes ou vieux, et peu importe leur sexe, répondent immédiatement quand on leur parle, surtout dans ces jardins royaux ou on risque de tomber sur quelqu'un de plus gradé que soit, mais cette fille, non. Elle continuait à me tourner le dos, et à regarder ce qu'elle avait dans la main. Et ça m'amusait follement. Cette fille, qui qu'elle soit, avait l'outrecuidance de m'ignorer, c'était tellement drôle... Moi qui ne voulait que la saluer pour jouer avec elle plus tard, quitter vite ce château et retourner à la maison voir mon frère, j'avais maintenant terriblement envie de rester ici à bavarder avec elle, la faire tourner en bourrique, ou l'attirer dans un coin sombre pour... Enfin, je ne vais pas commencer à penser à ça, pas tout de suite du moins...
J'inclinais légèrement la tête, dévorant des yeux le... dos de la jeune personne qui allait bien finir par se retourner, n'est-ce pas gentille madame que tu vas finir par le faire hein? Par ce quece n'est pas que ton dos n'est pas beau, mais il est plus dur de décocher un sourire enjôleur et des regards timides quand on est pas regardé. Quoi que... Je n'ai jamais essayé, mais ça peut être marrant...
Emportés par le vent, tombèrent plusieurs pétales, ce devait-être une rose que la jeune fille regardait si intensément, mais c'était bien dommage pour elle, sa fleur venait de mourir... Une horreur de moins dans ces jardins, quel bonheur... Quelques secondes plus tard, la tige de la rose suivit le même chemin que ses pétales, branche nue hérissée d'épines. Un peu de rouge colorait cetains piquants, la fille s'était peut-être piquée la main. Je profitais du fait que cette étrange fille me tourne le dos pour esquisser un sourire triomphal. A trop jouer avec les roses, on s'y pique. Elle qui me faisait languir depuis tout a l'heure devrait faire attention si elle ne voulait pas se piquer à mes propres épines.

-Qui suis-je ? Veux-tu vraiment le savoir ?

Je ronronnais presque de contentement, elle avait troublé le silence, j'avais gagné. Dès lors qu'elle avait décidé de m'addresser la parole, j'étais sur mon territoire, et je ne pouvais perdre dans ces conditions. Je n'allais pas faire mon empressée, il suffisait qu'elle continue de parler, et cela serait suffisant. Après, selon ce qu'elle dirait...
Mes attentes furent comblées, décidément, quelle fille serviable, elle prit la parole une deuxième fois :

-Juste une jeune de bonne famille, qui se promène dans ces humbles jardins, regardant les fleurs et ce magnifique coucher de soleil.

Si je ne me trompais pas, elle n'allait pas tarder à se retourner, fière de ne pas m'avoir donné de réponse précise, et souhaitant sûrement voir le visage de son interlocutrice. Et puis, il me tardait à moi aussi de pouvoir enfin découvrir le sien. La "fille de bonne famille" se retourna à demi, ce qui la mettait en position de force puisqu'elle pouvais me voir entièrement, alors que je n'avais accès qu'a la moitié de son visage. Un visage fort gracieux d'ailleurs, peut-être un peu trop maigre, mais les pomettes saillantes faisaient ressortir la couleur des yeux, cette fille était décidément tout a fait à mon goût.
Je lui souris gentiment, la poussant à développer sa réponse, mais changeant d'attitude, je lui fit une petite révérence, montrant ainsi que oui, j'avais bien appris mes leçons, que oui, j'étais bien élevée, et que oui, j'étais une idiote nunuche et obéissante. Gentille fille que moi.

- Tu habites ici? Moi non... Mais j'aimerais bien... Aimes-tu les fleurs? Tu en as tout l'air, puisque tu jouais avec cette rose...

Je m'approchais d'elle, m'installant tout à son côté. Le discours fleuve de la jeune fille de bonne famille, restait à voir sa réaction...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angela Kyumi
co-fondatrice
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 10/06/2011
Age : 23
Localisation : La ou le vent me porte ~~~~


Feuille de personnage
Age:: 18 été ou printemps, comme bon vous semble
Profession::
Relations:

MessageSujet: Re: Ma si belle rose [PV Nielle ♥] (+16)   Mar 6 Déc - 13:07

Pour l’acte que je venais de commettre à cette pauvre rose noir innocente, certain serraient monté tous de suite au crénaut dénonçant un acte barbare et peut enviable de la part d’une jeune fille de mon rang. Mais peut m’importait une fleur, ses choses bien futile dans notre monde qui servaient seulement à décorer nos maison et les rues, pour moi c’été bien autre chose, elles me servaient de passe temps, j’aimais jouer avec, les voir mourir dans mes mains en arrachant délicatement leurs pétales me faisais frémir de bonheur. Il était bien simple de s’amuser dans ce monde, une occupation que peut pouvait comprendre, mais cette jeune fille qui avait tous vu s’en fichait bien, elle était bien intrigante et intéressante pensais-je. Son visage était pur, sans doute venait-elle d’une famille noble, cela était tout à fait existant, le simple fait de penser que je n’étais pas la seul « rebelle » comme disait ma chère mère était assez troublant et drôle à la fois.
Ma réponse peut accommandante avait l’air de lui suffire, elle ne m’interrogea pas plus ouvertement sur mon nom, mon identité. Un nom sur un bout de papier est bien peut, le pensait elle aussi ? Qui pouvait savoir les pensées de cette ravissante demoiselle à part elle-même bien sûr ?


Je regrettais seulement une chose dans toute cette histoire, ne pas l’avoir remarqué plus tôt, certes les réunions auxquels nous devions obligatoirement assister aller s’étendre jusqu’au lendemain, il ne me restais plus beaucoup de temps pour pouvoir m’amuser avec elle. Je ne savais pas comment j’avais pu la louper, moi qui aimais regarder les jolies créatures, cela m’apprenais à dormir au lieux de regarder autour de moi. Ma position faisait qu’elle ne pouvait pas voir mon visage en entier, seulement une moitié et encore le soleil devait lui brûler les yeux, soleil, que je pouvais l’aimer parfois, tandis que moi je l’examiner de haut en bas, ses vêtements, son visage, tous. Tous en elle me donner envie de l’enrôler dans mes bras, ou bien plus, je me mordillais les lèvres à cette simple idée de l’avoir prêt de moi, cette jeune fille était vraiment une créature bien étrange, malgré sa tenu vestimentaire des plus élégante, son attitude n’allait pas le sens de jeune fille de bonne famille, car elle me tutoyais. Oui dans ce monde le fait de dire « tu » est mal perçut, raison de plus pour manier se mot à tu tête et comme bon me semblait.


-- Tu habites ici? Moi non... Mais j'aimerais bien... Aimes-tu les fleurs? Tu en as tout l'air, puisque tu jouais avec cette rose...


Elle continuait un peut son interrogatoire, cela restait simpliste comme question, mais je ne comptais lui fournir que des réponses bien flou, qui montrais encore une fois mon côté rebelle que mes parents détestaient au plus haut point, pourtant n’était ce pas si amusant ? Pouvoir en quelques paroles tous le bien que l’on disait de ma famille, sa façon de diriger et toute les autre chose que les gens leur enviaient, mais malheureusement je traînais souvent dans les parages quand ceci étaient dit, et je me donnais un malin plaisir de leur prouvait le contraire.
Le jeune fille s’avançait dans ma direction, chouette je pouvais contemplais son visage d’ange de plus près, je ne répondais toujours à sa petite question, le silence reprenait le pas, j’aimais faire attendre mon interlocuteur, je languissait toujours un peut pour répondre et elle n’avais pas l’air de mal le prendre ce qui était plutôt surprennent. Elle s’arrêta à côté de moi, je n’avais pas bougé ma tête, désormais elle pouvait me voir, regarder mon visage de fille de bonne famille.
Son visage était des plus sublime, fin, frêle et assez pâle, tous ce que j’aimais, la nature pouvait créé de si belle personne que parfois s’en était un complot pour les gens comme moi. J’étais vraiment conquise, tellement rien à dire à part qu’elle était plus qu’à mon goût.

-Un tel château est peupler de bien des personnes que je ne saurais supporter.

Je brisais le silence avec ma vois calme et posé, le sang qui coulait toujours le long de mon bras commençait à toucher le sol, les gravier blanc de cette magnifique demeure ce tentaient de rouge, couleur que j’appréciais énormément, il était de même couleur que le ciel, qui peut à peut perdait de son éclat pour devenir arc-en-ciel, rouge/orangé et finir bleu nuit, nuit qui venait à nous petit à petit, mais que pouvez telle nous réserver, qu’aller advenir de nous, arriverais-je à faire mumuse avec cette charmante créature ? Je la regardait sans vraiment sourire, mes yeux qui étaient brillant à sa vu voulaient tout dire, parler aurait été gaspiller de la salive pour pas grand-chose.
Je continuais toujours de la déshabiller du regard, si seulement elle pouvait être réellement nu devant moi, j’aurais été comblé de bonheur. Il fallait bien avouer que rencontrer une personne de cette beauté en plus e mon âge était chose rare, alors autant que j’en profite.

-Les fleurs, ses choses qui sont que décoration ?

Répondre à une question par une autre question, c'était un jeu des plus amusant et j'aimais jouer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nielle Naring
co-fondatrice
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 27/10/2011
Localisation : Quelque part dans le noir


Feuille de personnage
Age:: dix sept ans
Profession:: Future baronne...
Relations:

MessageSujet: Re: Ma si belle rose [PV Nielle ♥] (+16)   Dim 8 Jan - 9:10

Arrivée près d'elle, je me rendis compte que je l'avais déjà rencontrée. Pas parlé, non, mais croisée, alors que je suivais mon père en visite chez les Kyumi. Car si je ne me trompais pas, cette demoiselle était la fille aînée de la famille, avec un nom contraire à tout ce que les gens disaient d'elle. Angèle, Angela, ou peut-être était-ce Gabriella? Non, Gabriella était la puînée, et les ragôts sur elle étaient tous positifs, fille de bonne famille en apparence... La demoiselle ici présente devait donc être l'autre, celle-dont-il-ne-faut-pas-s'approcher-si-on-ne-veut-pas-être-éclaboussé-par-la-boue-de-sa-réputation. Celle qui était connue pour être l'énervante de service, qui vous fait tourner en bourrique par son comportement indécent... Et surtout, elle avait une terrible réputation pour une fille de cet âge, ayant séduit nombre de personnes sans en épouser une seule. La rebelle. Intéressant.

- Un tel château est peuplé de bien des personnes que je ne saurais supporter.

Très intéressant. Elle ne repondait pas vraiment à mes questions -qui n'attendaient soit dit en passant pas vraiment de réponses-, préférant de loin me détailler du regard, un air légèrement affamé sur le visage. Soit j'étais idiote, soit je pouvais me rendre compte que cette créature étrange me désirait. Je n'aurais pas vraiment pensé qu'elle puisse être attirée par les filles, mais ce n'était pas moi qui allait lui dire le contraire. Dans ce monde, les hommes ne sont là que pour être utilisés, charmants jouets prêts à satisfaire les désirs les plus fous, tandis que les femmes seules apportaient une relation durable. Mon frère étant bien entendu l'exception qui confirme la règle.
Mais cette petite proie qui me voulait, elle n'était pas inintéressante, grande et belle, comme ces fleurs que je détestait. Mais, je n'allait pas la détester, c'était un proie tellement sympathique, pion on ne peut plus volontaire, et avec qui je pourrais m'amuser des heures durant. J'avais bien envie d'essayer... Un nouveau jouet consentant pour ma collection. Et vu qui elle était, elle saurait rester discrète, et quand tout serait terminé, je pourrais la réduire en poussière, elle était suffisamment mal vue par la bonne société, et ma réputation tellement irréprochable que détruire complètement cette pauvre fille ne serait pas d'une grande difficulté.

-Les fleurs, ces choses qui ne sont que décorations?

Et bien, pire que ça, mon chat, décorations s'ouvrant sur de larges épines, qui blessent et tuent. L'atestait les quelques gouttes de sang qui tombaient de sa main jusqu'au sol, image même de ce qui allait lui arriver toute entière. Elle me désirait? Et bien, j'allais accomplir son désir, et me l'approprier...

- Les roses et les personnes, ce ne sont que de simples choses... Tout n'est pas que décoration, et les épines cachées sous la surface sont souvent bien surprenantes.

Ce faisant, je m'approchais d'elle. Son regard brillait et je detournais le mien ainsi que ma tête, faussement gênée mais désireuse de cacher le sourire vainqueur qui m'avait envahie. Reprenant contrôle sur moi, je me tournais vers elle, faisant miroiter dans mon propre regard ce que je pouvais voir dans le sien, attendant qu'elle prenne l'initiative de la prochaine action. Notre rencontre se jouait là. Si elle me décevait, elle perdrait alors tout intérêt, et je pourrais m'en aller, la conscience tranquille d'avoir fait une bonne chose. Une fille pas capable de deviner quand il faut agir ne vaut pas mieux qu'un homme.

_________________


Petites roses aux doux pétales...
Une rose de ma tite soeur Gabri!

Une rose pleine d'épines de ce cher ami qu'est Alone...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angela Kyumi
co-fondatrice
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 10/06/2011
Age : 23
Localisation : La ou le vent me porte ~~~~


Feuille de personnage
Age:: 18 été ou printemps, comme bon vous semble
Profession::
Relations:

MessageSujet: Re: Ma si belle rose [PV Nielle ♥] (+16)   Dim 8 Jan - 16:18

Je sentais toujours le sang couler le long de mon bras, quelle agréable sensation que cette de détruite une de ses roses qui ne servaient à rien, montrer sa richesse pour être reconnu et respecter, mais quel est le respect ? Que les gens ce retourne sur votre, passage, s’incline devant et n’hausse jamais le ton quant ils ne sont pas du même avis ? Non, ceci était juste de la soumission, la seul chose qui comptait vraiment aux yeux des bourgeois perverti par l’argent et le pouvoir. Toujours vouloir monter plus haut en grade, ce faire bien voir et être bien vu. Un simple jeu de rôle pour sortir vainqueur avec pour jouets des billets fraichement sortit des banques et des paroles, des mots peu sympathique et dire que certains pouvaient envier ce genre de personne… Peu scrupuleux, fraudeur et profiteur tous ce que je n’aimais pas, cependant il rester de bon jouets sexuelle pour assouvir tous mes désirs, cela rester de simple pion. Il n’y avait pas d’amour et pourtant, mère ce donner tant de mal pour que je me mari avec l’un de ses hommes aux pouvoirs sans égale, il ne m’intéressait guère, même pas du tous. Quel dommage n’est ce pas ?

Les hommes, aussi beau et intelligent étaient ils ne me servaient en rien en amour, jamais je ne pourrais supporter de vivre avec la gente masculine. Ils faisaient l’amour sans faire attention à leurs partenaires, prenant leurs pieds sans ce demander si l’autre aimer, en rien ils n’étais fait pour moi. De plus ils étaient incapables de ressentir la moindre émotion, toujours à parler de leur petite personne, à faire les machos et gros dur devant qui voulait bien les entendre, qu’était ce le mariage pour eux ? Un simple morceau de papier ou était écrit deux noms, oubliant bien rapidement les belles paroles du prêtes disant « pour le meilleur et le pire ». Non, ce n’étais pas ce que je voulais, j’avais beau jouer, toujours et encore jouer je savais que ceci n’étais pas pour moi. Le moment de choisir un partenaire arriverait bien vite désormais, ma famille voulait me trouver un tous prix un mari mais mère, si mon envie était d’avoir une femme ? Que pourraient-ils penser de cela ? Je ne savais, sans doute que des choses ingrates emplie de méchanceté et de haine à mon égard et envers la personne que j’aurais choisi. Même si leur avis ne m’intéresser guère, ils restaient mes parents, des parents… Enfin sa s’appelle ainsi.
Plus je voyais cette jeune fille mois j’arrivais à me contrôler, mon envie de jouer avec elle augmenter à vitesse grand V, mon désir de la toucher, lui lécher la joue devenait immense. Sa beauté me fasciner, cette fille me faisait tourner la tête, je n’arrivais pas à décrocher mon regard de son corps, de haut en bas tout était parfait, sa plastique était des plus enviable. J’attendais qu’elle fasse le premier pas, qu’elle me donne un signe, son approbation pour profiter de cette jeune fille. Je savais qu’elle était de haut, sa tenu et sa façon de parler concordait mais je ne savais rien de plu, ni ce qu’elle voulait ni ses penser. Cependant elle avait l’air tout aussi joueuse, le jeu du chat et de la souris modifier dans une version moins soft en quelques sorte ou qui fait avoir des frissons dans tous le corps avec une simple envie ; que se moment dure encore et encore affin de profiter au maximum de l’autre.

- Les roses et les personnes, ce ne sont que de simples choses... Tout n'est pas que décoration, et les épines cachées sous la surface sont souvent bien surprenantes.

J’aimais sa façon de parler, plus je passais du temps avec elle plus je l’appréciais, elle correspondait parfaitement à tous mes désirs et fantasme. Ses airs supérieurs de fille de bonne famille qui ne lui allait pas franchement donnait un côté excitant à ce jeu. J’étais en total harmonie avec ce qu’elle venait de dire. En gros nous étions que des pions obéissant au plus forts, faisant décoration et toutou suiveur.

-les personnes ne sont que des pions, manipulable par de simple parole, jouer toujours jouer voilà comment il faut vivre dans cette société hypocrite. Il faut profiter des gens autant qu’il profite de nous. Les manipuler pour en faire de simples objets…

Je lui lançais un léger regard enjôleur avant de reprendre « et cacher sa vrai personnalité »

Finalement, le premier pas que j’attendais avec impatience finir par arriver, elle s’approchait de moi, détournant légèrement le regard, mais je n’étais pas dupe, je connaissais assez les gens et la psychologie pour savoir qu’elle ne le pensait pas une seule seconde. Son visage revenait sur le mien, nos yeux ce croisait, c’était bon le jeu pouvait commencer. Avec son attitude elle venait de me faire comprendre ses pensées, désormais elle était mienne pour un bon moment, j’allais m’amuser avec cette belle jeune fille et pour cela rien ne servait de connaitre son identité. Se serrait surement la dernière fois que nous nous croiserions, enfin, qui pouvait savoir ce qu’allait advenir dans le futur. Je ramenais mon bras ensanglanter au niveau de ma bouche, léchant doucement le sang qui gouter de ce dernier, il serrait dommage de tacher une si belle robe, surtout qu’elle lui allait à ravir. J’attendais de ne plus voir de liquide rouge s’échapper de la fissure, faisant un petit trou sur le bras mais aucune douleur ne l’accompagnait, juste le plaisir de pouvoir sentir le sang sur sa peau et ce la faisait bien longtemps que ce ne m’était arrivé.
Je m’approcher donc d’elle, arrivé tout près d’elle, je la regardais droit dans les yeux, sans jamais la décrochait. Elle avait fait le premier pas, j’allais donc ne pas la décevoir, je faisais donc le deuxième et lui montrait clairement mes pensés. Si elle ne pensait pas la même chose, se serrait maintenant ou jamais le moment qu’elle parte. Je passais ma main à revers sur son visage frêle, penchant légèrement mon visage sur lui sien, comme pour mieux l’admirer. Encore un peu et je pourrais sentir son cœur battre, mais j’attendais sa réaction, jouer ou ne pas jouer, telle était la question…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Contenu sponsorisé †





MessageSujet: Re: Ma si belle rose [PV Nielle ♥] (+16)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ma si belle rose [PV Nielle ♥] (+16)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» LA ROSE
» Sofia ▬ Ô la belle rose pleine d'épines
» Tosqua la belle rose [acid]
» Belle comme une rose. Fatale comme ses épines ___ Kimberly
» BELLE TAPISSERIE
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom's Gulf :: Le RP avec Kingdom's Gulf ♠ :: Le Palais Royal :: Les jardins-